Maximes Echecs

Les échecs, c’est la lutte contre l’erreur.

Johannes Zukertort.

180px-Johannes_Zukertort

Les échecs, c’est l’art d’analyser.

Mikhail Botvinnik.

180px-Botvinnik_1936

Tout change constamment, y compris dans le monde des Echecs.

Botvinnik.

botvinik

Les échecs, c’est l’imagination.

David Bronstein.

David_Bronstein_1968b

Les pions sont l’âme des échecs.

Philidor.

philidor_d

A chaque perte on perd un peu de soi.

Joël Lautier.

Joel_Lautier

Il n’y a pas de sport plus violent que les échecs.

Gary Kasparov.

250px-Kasparov-29

La menace est plus forte que l’exécution.

Aaron Nimzovitch.

Aron_Nimzowitsch

Aucun coup ne doit être joué sans but.

Pedro Damiano.

220px-Questo_Libro_e_da_Imparare_Giocare_a_Scacchi_et_de_le_partite

Aidez vos pièces, elles vous aideront.

Paul Morphy.

180px-PaulMorphy

On est toujours la mazette de quelqu’un d’autre.

Anonyme.

Avant la finale, les dieux ont créé le milieu de partie.

Tarrasch.

180px-Tarrasch_72

La vie et les Echecs sont tous les deux une lutte constante.

Lasker.

425px-Bundesarchiv_Bild_102-14194,_Emanuel_Lasker

Il n’y a pas de prix trop élevé au scalp de l’ennemi.

Koblentz.

Pour moi, les échecs ne sont pas un jeu mais un art.

Alexandre Alekhine.

425px-Alexandre_Alekhine_01

Toute estimation doit être constamment réévaluée.

Jacob Estrin.

Yakov_Estrin

En blitz, le Cavalier l’emporte sur le Fou.

Vlastimil Hort.

Vlastimil_Hort_1973

Il vaut mieux sacrifier les pièces de l’adversaire.

Xavier Tartacover.

Ksawery_Tartakower

A ce moment-là, je menaçais de comprendre la position.

Clément L’Heureux.

Le jeu d’échecs est comme rejeté hors du temps.

Antoine de Saint-Exupéry.

st ex

La tactique est l’élément le plus important du milieu de jeu.

Siegbert Tarrasch.

siegberttarrasch

Seul un grand joueur sait à quel point il joue faiblement.

Xavier Tartacover.

xavier tartakover

Donnez-moi un Cavalier en 6e et je gagnerais toutes mes parties.

Steinitz

Wilhelm_Steinitz

Le génie consiste à savoir transgresser les règles au moment opportun.

Teichmann.

Richard_Teichmann_(circa_1900-1910)

Les sacrifices démontrent seulement que quelqu’un a gaffé.

Savielly Tartacover.

Savielly_Tartakover

Ce n’est pas pour s’amuser qu’il joue aux échecs : il célèbre un culte.

Vladimir Nabokov.

180px-Vladimir_Nabokov_1919

Soyez une menace à chaque fois que vous vous asseyez pour jouer.

Ken Smith.

Les Echecs mettent en conflit, non pas deux intelligences, mais deux volontés.

Lasker.

emanuellasker

Les erreurs sont comme les malheurs, elles n’arrivent jamais seules.

Siegbert Tarrasch.

cn4868_tarrasch

On peut tirer plus d’utilité d’une partie perdue que de 100 parties gagnées.

Capablanca.

joseraulcapablanca

Votre seul travail dans les ouvertures est d’obtenir un milieu de partie jouable.

Lajos Portish.

Lajos_Portisch_1968

Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n’en prend pas perd toujours.

Xavier Tartacover.

xavier tartakover

Les Echecs ont trois composantes : le temps, l’espace et le matériel en dernier.

Mikhail Tal.

tal9

Même un GMI sait rarement calculer sur plus de cinq coups une attaque à sacrifices.

Rudolf Spielmann. 

180px-Rudolf_Spielmann

On n’a jamais que l’âge auquel on a commence à jouer aux échecs car après on cesse de vieillir.

Capablanca.

joseraulcapablanca

Votre prénom est « Tactique », votre deuxième prénom est « Tactique » et votre nom est « Tactique ».

Ken Smith. 

Le succès, c’est être capable d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme.

Winston Churchill.

480px-Sir_Winston_S_Churchill

Aux échecs, l’amour-propre est satisfait quand on remporte la victoire, mais il n’y a pas de honte à être battu.

Benjamin Franklin.

Benjamin-Franklin-9301234-2-402

Même si vous avez un bon coup à faire, regardez toujours s’il n’y en a pas un qui lui soit préférable.

Pedro Damiano.

damiano_03

Que feriez-vous si vous étiez en train de jouer aux échecs et que la fin du monde arrive ? Je continuerais à jouer.

Saint Borromée. 

Le moment que je préfère le plus dans une rencontre, c’est celui où je sens que la personnalité de l’adversaire se brise.

Robert Fischer.

Bobby_Fischer_1972

La solitude du joueur d’Echecs à l’approche du mat est semblable à celle du condamné.

Francis Szpiner. 

jpg_Francis-Szpiner

Le système Elo représente seulement une moyenne. Il est simplement un indicateur de votre stabilité.

Anatoli Karpov. 

180px-Karpow_anatoli_20100521_berlin_5

Psychologiquement, tu dois avoir confiance en toi même, mais cette confiance doit être basée sur des faits.

Robert Fischer. 

180px-Bobby_Fischer_1960_in_Leipzig

Je ne crois pas en la psychologie, je crois aux bons coups.

Robert Fischer.

bobby-fischer-2

Mais l’homme est une créature légère et illogique : semblable au joueur d’échecs, il n’aime que le processus du but à atteindre, non le but lui-même.

Dostoïevsky.

180px-Dostoevskij_1876

Des combinaisons [dans le jeu d’échecs] pareilles à des mélodies. Je crois entendre pour ainsi dire la musique des coups…

Vladimir Nabokov. 

220px-Vladimir_Nabokov

Horreur, mais aussi harmonie suprême : qu’y avait-il en effet au monde en dehors des échecs ? Le brouillard, l’inconnu, le non-être…

Vladimir Nabokov. 

Vladimir Nabokov

Le plus grand jeu de l’esprit jamais inventé, plus vous l’apprenez, plus vous y prenez du plaisir.

Garry Kasparov.

xy0y28lg 

Demandez au pauvre Cg1 ce qu’il en pense.

Edouard Gufeld à propos de la variante Saemisch de l’Est-Indienne. 

gufeld3                         saemisch

Des points faibles ou des trous dans la position de l’adversaire doivent être occupés par des pièces et non pas par des pions.

Siegbert Tarrasch.

Tarrasch_Siegbert_300_Schachpartien

D’abord les bases : Jouez et étudiez, puis étudiez et jouez, ensuite jouez et étudiez, puis étudiez et jouez. Deuxièmement : Donnez toujours le meilleur de vous-même !

Ken Smith. 

Ce qui est bien, c’est d’avoir tout un tas de pièces en prise : l’adversaire ne peut en prendre qu’une à la fois.

Cité par Thierry Audin.

Il vaut toujours mieux jouer un plan faux de façon logique que de n’avoir pas de plan du tout.

Victor Kortchnoï. 

Même si l’adversaire joue le coup analysé précédemment, recommencez l’analyse en voyant la nouvelle position.

Première règle de Blumenfeld.

Si rien de grave n’est détecté lors de l’analyse d’une position, on joue alors le coup.

Seconde règle de Blumenfeld. 

La victoire dans une partie d’Echecs appartient la plupart du temps à celui qui voit un peu plus loin que l’adversaire.

Lasker.

Shah mat. Le roi est mort. Cri de fierté d’un joueur venant de terrasser son adversaire, courtoisement, sans effusion de sang.

Anonyme.

Mon pion favori sur ma case favorite !

Bronstein en parlant d’un coup de pion en h5 quand il avait les Noirs. 

Nous vivons dans un monde échiquéen : chaque jour qui passe est un défi à relever.

Philosophe Sasha. 

Quand on devient fort, l’important n’est plus de trouver les règles des positions, mais les exceptions.Il a essayé de se convaincre qu’il pourrait empêcher toutes les erreurs et ne jamais perdre. L’horreur !

Gary Kasparov au sujet de Robert Fischer.

Les Echecs sont affaire de jugement sensible. Savoir quand frapper et quand esquiver.

Fischer. 

Les Echecs sont et restent toujours un combat, un combat intégral comme la boxe, la lutte ou un autre sport, et où il doit y avoir un vainqueur et un vaincu.

Joseph Emil Diemer.

Vouloir jouer aux échecs contre soi-même est aussi paradoxal que vouloir marcher sur son ombre.

Stefan Zweig.

Les échecs sont plus proches de l’art de l’assassinat que de l’art de la guerre.

Arturo Perez-Reverte. 

La vérité est comme le meilleur coup aux échecs : elle existe, mais il faut la chercher.

Arturo Perez-Reverte. 

Le jeu d’échecs fait naître et fortifie en nous plusieurs qualités précieuses dans le cours de l’existence, telles que la prévoyance, la circonspection, la prudence, et la persévérance.

Benjamin Franklin (1783, la morale des échecs). 

La vie est comme un jeu d’échecs : nous esquissons un plan, mais celui-ci est tributaire de ce que daignent faire l’adversaire aux échecs et le destin dans la vie.

Arthur Schopenhauer. 

Tous ces prétendus hommes politiques sont les pions, les Cavaliers, les Tours ou les Fous d’une partie d’échecs qui se jouera tant qu’un hasard ne renversera pas l’échiquier.

Honoré de Balzac. 

Les échecs sont utiles à l’exercice de la faculté de penser et à celle de l’imagination. Car nous devons posséder une méthode élaborée pour atteindre des buts partout où nous devons conduire notre raison.

Leibnitz. 

Pour se monter efficace, un Cavalier a besoin d’avant-postes ! Les Cavaliers font les meilleurs « bloqueurs » de pions passés.Une confiance aveugle en des principes élevés au niveau de dogmes freine la croissance personnelle, aux échecs comme dans tout autre domaine.Même si gagner du matériel vous excite, n’acceptez aucun sacrifice qui fasse cadeau de votre initiative à l’ennemi.Après avoir gagné du matériel, modérez vos ardeurs. Pensez plutôt à tout protéger, à renforcer vos points faibles, à coordonner à nouveau vos pièces. Ensuite seulement, vous déclencherez l’assaut final.Toutes les manœuvres exécutées sur une colonne ouverte ont pour but ultime l’intrusion définitive sur la septième ou la huitième rangée, en plein cœur de la position ennemie.

Aaron Nimzovitch.

La tactique, c’est ce que vous faites quand il y a quelque chose à faire; la stratégie, c’est ce que vous faites quand il n’y a rien à faire.

Savielli Tartacower.

J’ai toujours senti une vague pitié pour l’homme qui ne connaît rien aux échecs, tout comme j’en aurais pour un homme ignorant de l’amour. Les Echecs, comme la musique ou comme l’amour, ont le pouvoir de rendre heureux.

Siegbert Tarrasch. 

On entre au jeu d’Echecs comme on entre en Religion. Pour le joueur d’Echecs, la partie d’Echecs c’est l’office, la messe, le défilé du 1er Mai, le dépôt de gerbe au Monument aux Morts. C’est un drame sacré.

Michel Roos. 

Nous sommes les pions de la mystérieuse partie d’Echecs jouée par Dieu. Il nous déplace, nous arrête, nous pousse encore, puis nous lance un à un dans la boîte du Néant.

Epitaphe sur la tombe de David Janowsky (1868-1927).

J’ai vu le vaincu d’Echecs jouer des années durant dans l’espoir de la fête de la victoire. Car tu es plus riche de ce qu’elle existe si même elle n’est point pour toi. Ainsi de la perle du fond des mers.

Antoine de Saint-Exupéry. 

L’action d’une oeuvre littéraire se déroule sur un champ de bataille. Les masques et les types du drame moderne correspondent aux pièces du jeu d’échecs. L’intrigue correspond aux coups et aux gambits, c’est à dire aux techniques du jeu telles qu’utilisées et interprétées par les joueurs. Les tactiques et les péripéties [mouvements] correspondent aux coups exécutés par l’adversaire.

Viktor Shklovsky.

Roi des jeux et jeu des rois, les échecs portent en eux un sentiment d’infini. Ils donnent à celui qui s’est efforcé d’en approfondir les arcanes l’impression de n’être pas à la mesure de l’homme; en fait, ils constituent un résumé de l’univers, un microcosme, et figurent cette grande échelle qui, dans les plans de la lumière descend jusqu’à la matière, qui des abîmes insondables remonte jusqu’en l’infini de Dieu.

Pyrame. 

Une platitude souvent récitée à propos des Echecs est qu’une des choses les plus difficiles à réaliser est de gagner une position gagnante. Cela ne manque pas de sens mais, pour ma part, j’ai toujours trouvé plus difficile de gagner une position perdante.

Tim Krabbe.

Les réformistes prétendent que les progrès de la théorie conduiront à la disparition des échecs, et qu’il faut, pour leur rendre vie, en remanier les règles. En réalité, qu’exprime cette affirmation? Le mépris de l’intuition, de l’imagination et de tous les autres éléments qui font des échecs un art.

Alexander Alekhine.

Assurément je connaissais par expérience le mystérieux attrait de ce « jeu royal », le seul entre tous les jeux inventés par les hommes qui échappe souverainement à la tyrannie du hasard, le seul où l’on ne doive sa victoire qu’à son intelligence ou plutôt à une certaine forme d’intelligence. Mais n’est-ce pas déjà le limiter injurieusement que d’appeler les échecs un jeu ? N’est-ce pas une science, un art ou quelque chose qui, comme le cercueil de Mahomet entre ciel et terre, est suspendu entre l’un et l’autre, et qui réunit un nombre incroyable de contraires ? […] C’est une pensée qui ne mène à rien, une mathématique qui n’établit rien, un art qui ne laisse pas d’œuvre, une architecture sans matière; et il l’a prouvé néanmoins qu’il était plus durable, à sa manière, que les livres ou que tout autre monument, ce jeu unique qui appartient à tous les peuples et à tous les temps, et dont personne ne sait quel dieu en fit don à la terre pour tuer l’ennui, pour aiguiser l’esprit et stimuler l’âme. Où commence-t-il, où finit-il ?

Stefan Zweig.

Le pion, dans sa simplicité, marche droit devant lui, mais lorsqu’il prend, il le fait obliquement? Ainsi l’homme, tant qu’il reste pauvre, marche dans la droiture et vit honnêtement, mais lorsqu’il recherche les honneurs, il flatte, se parjure et, par les voies obliques, cherche une position supérieure sur l’échiquier du monde.

Jean de Galles.

D’un jeu qui des combats est l’image savante

Pour composer les instruments

Palamède en dut tailler les ossements
Durant une guerre sanglante.
Si tu sus autrefois
Présenter le tableau d’une lutte innocente
Sur un champ de bataille en bois.
 

Palamède.

Les échecs sont un jeu par leur forme, un art par leur essence et une science par sa difficulté d’acquisition. Ils peuvent vous procurer autant de plaisir qu’un bon livre ou une belle musique, mais vous n’aurez une réelle joie que si vous arrivez à bien jouer.

Tigran Petrosian (1929-1984)

À la honte des hommes, on sait que les lois du jeu sont les seules qui soient partout justes, claires, inviolables et exécutées. Pourquoi l’Indien qui a donné les règles du jeu d’échecs est-il obéi de bon gré dans toute la terre, et que les décrétales des papes, par exemple, sont aujourd’hui un objet d’horreur et de mépris ? C’est que l’inventeur des échecs combina tout avec justesse pour la satisfaction des joueurs, et que les papes, dans leurs décrétales, n’eurent en vue que leur seul avantage. L’Indien voulut exercer également l’esprit des hommes et leur donner du plaisir; les papes ont voulu abrutir l’esprit des hommes.

Voltaire (Dictionnaire philosophique / Garnier 1967).

Je crois qu’il existe des manières très spécifiques de jouer efficacement contre une machine. Evidemment, nous n’avons aucune chance en technique pure, parce que l’ordinateur calcule de manière parfaite. Mais lorsque nous faisons appel à notre cerveau, en utilisant l’intuition et la compréhension, alors nous restons beaucoup plus forts.

Anatoli Karpov.

On a dit que l’homme se distingue de l’animal par le fait qu’il achète plus de livres qu’il ne peut en lire. Je voudrais suggérer qu’inclure à la liste des livres quelques livres d’échecs rendrait la distinction manifeste.

Edward Lasker.

Le joueur d’Echecs qui veut atteindre le top est obligé de développer son propre credo créatif. Alexeï Stepanovicth Souétine. Il est facile d’écrire des livres ! Ce qui est difficile, c’est de jouer !

Alexeï Stepanovicth Souétine.

Vous n’êtes pas toujours obligé de jouer le meilleur coup. Un coup doit être actif, entreprenant, correct et beau !

David Bronstein.

Les pièces de l’échiquier étaient impitoyables. Elles le retenaient, elles l’absorbaient. Il y avait de l’horreur en cela, mais aussi une harmonie unique. Car, qu’y a-t-il dans le monde, à part les échecs ?

V. Nabokov.

Dieu déplace le joueur, et celui-ci la pièce.Quel Dieu derrière Dieu commence donc la trame ?

Arturo Perez-Reverte (prix de littérature policière 1993).

Le profane ne songe pas à la somme de jouissance dont il se prive, qui méconnaît ce jeu aux ressources aussi variées que passionnantes.

Jean-Marie Jeanton-Lamarche .

Les Echecs représentent une sphère d’idées créatrices basée sur la volonté des deux protagonistes.

Smyslov.

Ce qui caractérise les parties de combat, c’est que si le défenseur a constamment de difficiles problèmes à résoudre, l’attaquant doit chercher sans relâche de nouvelles possibilités d’attaque.

Koblentz.

Les Echecs, c’est l’art de la guerre sans les charniers, c’est la résurrection des morts tombés au champ d’honneur, l’espoir perpétuel, la suprématie de l’intelligence sur la force, la culture de l’esprit.

F. Szpiner.

Les Echecs ne sont pas pour les âmes timides. Ils requièrent un homme entier, qui ne s’arrête pas aveuglément à ce qui a été déjà établi, mais qui tente individuellement de sonder les profondeurs du jeu.

W. Steinitz.

Je ne suis pas le dernier à jouer lâchement des coups douteux pendant le zeïtnot de l’adversaire pour l’achever: en effet les coups qui font le plus peur sont ceux que l’on ne comprend pas. Je me fais souvent peur quand je joue.

Un professeur anonyme.

Plusieurs personnes se sont demandées comment Tal faisait pour gagner… En fait, c’est très simple ! Il met ses pièces au centre de l’échiquier et les sacrifie quelque part !

David Bronstein.

La conception d’un plan est le processus par lequel un joueur exploite les avantages de sa position tout en s’efforçant d’en réduire au minimum les inconvénients. Afin de garantir le succès, un plan doit toujours se fonder sur un diagnostic objectif des particularités d’une position. La conception d’un plan est d’autant plus difficile que la position est équilibrée, et grandement facilitée lorsqu’il n’existe qu’un seul plan susceptible de répondre aux exigences de la position.

Harry Golombek.

Le thème de l’attaque double intervient d’une manière ou d’une autre dans l’immense majorité des combinaisons.

Youri Averbakh.

Ne tendez aucun piège pour le plaisir ! Ne jouez rien dans l’espoir que l’adversaire réagisse de façon stupide ! Prenez toujours pour acquis que l’adversaire va trouver le meilleur coup ! Ne jouez jamais de coup dans l’espoir que l’adversaire ne voie pas la menace ! Chacun de vos coups doit améliorer la position d’une façon ou d’une autre.

Lorsque vous vous retrouvez devant une position atroce, ne tendez pas un ultime piège dérisoire avec l’intention d’abandonner si l’adversaire le déjoue ! Faites-vous plutôt un devoir de résister comme si votre vie en dépendait. Jouez le coup qui vous déplairait au centuple si vous étiez dans la peau de votre tortionnaire !

Les Cavaliers se révèlent fort utiles dans les positions fermées. D’habitude, les Fous sont un peu plus forts que les Cavaliers dans les positions ouvertes. Qu’on le veuille ou non, il restera toujours des exceptions !

Toutes choses étant égales, c’est la conviction qui gagne. Alliée à une volonté de vaincre, elle sert de détonateur, suscite des idées, disperse les doutes et aide à penser clairement.

Robert Fischer.

Vous savez, camarade Pachman, je n’éprouve pas de plaisir à être ministre, je jouerais plutôt aux échecs comme vous, ou alors ferais une révolution au Venezuela.

Che Guevara à Ludek Pachman, ‘Checkmate in Prague’, 1975.

Comme les marins qui ont mille raisons différentes d’aller en mer, les joueurs d’échecs en ont tout autant avant de s’installer devant une table et jouer…

Vincent Bertignac, philosophe.

Les échecs sont un jeu terrible. Si vous n’avez pas le centre, votre adversaire a une position plus libre. Par contre, si vous avez le centre, alors vous avez vraiment quelque chose pour laquelle vous inquiéter !

Siegbert Tarrasch.

Echiquier : carré parfait, comme la Jérusalem nouvelle décrite par l’auteur de l’Apocalypse, huit cases sur huit, exaltation du chiffre 4, symbole du cosmos aux quatre horizons… où le noir et le blanc, l’ombre et la lumière, le mal et le bien s’entremêlent et se conjuguent.

Robert Couffignal, Le Gambit du poète.

Vous m’avez demandé de vous exposer quel est le fondement de la prière. Je ne fais que préparer les pièces du jeu sur la table… Nous sera-t-il permis d’en adopter les règles et si nous les appliquons scrupuleusement nous ne tarderons pas à faire mat le Roi divin ! Il ne pourra échapper à nos mains.

Sainte Thérèse d’Avila, Chemin de perfection.

Il s’avisa de me proposer d’apprendre les échecs qu’il jouait un peu… me voilà forcené des échecs. J’achète un échiquier, je m’enferme dans ma chambre, j’y passe des jours et des nuits à vouloir apprendre par cœur toutes les parties.

Jean-Jacques Rousseau, Confessions.

Des idées, des idées, j’en ai cent, j’en ai mille. Des bonnes, des mauvaises, applicables, irréalisables… Il suffit de faire le tri !

Roos.

L’ordinateur a tué l’originalité. Il n’y a plus guère d’aventures sur l’échiquier.

Jacob Murray.

Un footballeur joue avec ses pieds, parfois avec sa tête. Un joueur d’échecs ne joue qu’avec sa tête. Et quand il ne joue plus, il meurt.

Jacob Murray.

Il (Jacob Murray) ne joue pas pour le bon coup, mais pour le meilleur.

Eloi Relange.

Il n’y a plus de joueurs du niveau de Jacob Murray dont la seule quête est le beau jeu, le plaisir de voir les pièces construire quelque chose. Sur 10 idées à la minute, 9 seront sans intérêt, la dernière s’avèrera géniale.

Christian Bauer.

Si le désir cupide (et stupide) de gagner est une inépuisable source de souffrance, une combinaison brillante sur l’échiquier est une découverte : le coquelicot qui s’épanouit lorsque apparaît la Voie Lactée.

Arrabal.

C’est une question de caractère, Beaucoup de gens perdent leur motivation très vite. D’autres, ils sont rares, peuvent la conserver très longtemps. J’aime les échecs, encore aujourd’hui je suis heureux d’analyser des parties. J’aime toujours gagner, je déteste encore perdre. Bien jouer est important pour mon intégrité intellectuelle et morale. Et puis les échecs vivent en ce moment une période historique grâce à Internet. Ils se développent dans les systèmes éducatifs à travers le monde. Ils sortent de leur ghetto, et c’est mon rôle de mener à bien cette révolution.

Gary Kasparov.

Il n’y a pas eu de défaite parce que je ne crois pas que cet ordinateur ait jamais existé. IBM a triché en refusant d’imprimer les modes de recherche de la machine. C’est évident, pendant le match, des coups décisifs ont été joués par des êtres humains. Aujourd’hui, les meilleurs spécialistes en informatique ne peuvent toujours pas expliquer comment Deep-Blue a pu jouer contre la logique des ordinateurs. IBM a gagné une guerre de communication, mais ils sont incapables de prouver que l’ordinateur a gagné tout seul.

Garry Kasparov.

Les écrivains ont utilisé les échecs pour analyser les côtés extrêmes de la nature humaine. Dans ce cadre, les échecs offrent un champ d’expérimentation idéal. Mais on pourrait faire la même chose avec la peinture. Et là, en vous référant à Van Gogh, vous ne tirerez pas de conclusion définitive sur les peintres.

Gary Kasparov.

Aux échecs, les retours au sommet sont rares : les dommages psychologiques consécutifs à une défaite sont trop sévères.

Daily Telegraph.

Les échecs c’est le défi de l’alpiniste, toujours plus haut, prêt à tout pour monter à l’assaut du Roi ennemi. Les échecs, c’est de la musique en mouvement, un ballet majestueux pour les yeux. C’est de la poésie composée par les fantômes du passé qui au même titre que Rimbaud ou Verlaine méritent notre admiration. Les échecs, c’est de la peinture ou le moindre mouvement modifie le tableau pour en faire un Picasso ou un Van Gogh. Les échecs, c’est tout et rien, c’est la vie et la mort.

Jjulie33 sur le forum de France-Echecs.

Le temps de noter son nom sur la feuille de partie, j’étais déjà en zeitnot !

D’un modeste amateur apparié lors de la première ronde d’un open contre le grand-maître Azmaïparashvili.

Dans le domaine de la peinture, de la gravure et de la sculpture, dès la première décennie de notre siècle, les artistes abandonnent la représentation de la partie d’échecs pour se concentrer sur les pièces, sur les échiquiers et sur toutes les variations auxquelles les unes et les autres peuvent donner lieu. On passe en quelque sorte d’un thème social à un thème musical (au sens de la « musica » médiévale, c’est-à-dire d’une notion qui inclue le rythme, l’harmonie, la construction et la déconstruction, etc.). Graphiquement et picturalement, l’échiquier apparaît comme une structure ouverte, dynamique, d’une richesse infinie, autorisant toutes les combinatoires et débouchant sur des mouvements et des rythmes de nature exponentielle.

Michel Pastoureau.

Botvinnik disait en comparant les échecs à la musique:  » Il existe une science dont le but est l’étude de l’acoustique et des sons. Mais il y a aussi un art qui se sert de l’océan des sons : c’est la musique. De toute évidence, il en est de même pour la pensée. La logique est l’étude des lois de la réflexion et les échecs reflètent, en tant qu’art, le côté logique de la réflexion, sous la forme d’images artistiques…

 » Extrait de  » Fischer – Spassky, Reykjavik 1972  » par Alexander & F. Wyndham (Ed. Solar), p 37.

« La coordination des pièces est un principe fondamental du jeu d’échecs »

Capablanca.

« Une partie d’échecs est une lutte ; il est donc primordial de connaître les forces et les faiblesses de son rival. »

Lasker.

« Ce ne sont pas les pièces de bois qui se battent sur l’échiquier, mais deux êtres humains »

Lasker.

« Il est important d’analyser en premier lieu tous les coups qui peuvent faire gagner un tempo.»

 Capablanca.

« La personnalité se retrouve dans le style de jeu »

Arnous de Rivière.

« Soyez sûr de vos décisions. Si vous pensez que tel coup est intéressant, jouez-le. c’est ainsi que l’on se forge sa propre expérience. Ne faites pas comme certains joueurs qui ont peur d’effectuer le coup choisi. Faites-vous confiance et n’hésitez jamais »

Capablanca.

« Je développe ma personnalité en jouant aux Echecs. J’apprends d’abord à être objectif. On ne peut devenir un grand joueur que si l’on connaît parfaitement ses défauts. »

Alekhine.

« Les gens mal informés pensent que la supériorité des Maîtres réside dans leur pouvoir de calcul. Ces gens-là me demandent combien de coup je peux prévoir, et sont tout surpris quand je leur réponds : à peine un seul. »

Réti.

« Tous les joueurs, quelque soit leur niveau, se forgent des principes qui les poussent à choisir tel coup plutôt que tel autre. Les faibles joueurs n’ont que des principes rudimentaires, par exemple mettre l’adversaire en échec. »

Réti.

 

« Au cours d’une partie, on accumule un grand nombre d’images, ou, en d’autres termes, des positions typiques dont on connaît la valeur. Ces positions représentent une partie essentiel du langage grâce auquel le Maître compose son poème. Pendant la partie, le calcul des variantes est nécessaire, notamment en ce qui concerne la transposition d’une position typique à une autre. »

Malkine

« Je vois l’échiquier comme une rue que l’on arpente, sans y prêter d’attention particulière. Lorsque l’on ouvre une garde-robe, on sait tout de suite où les habits se trouvent, même si on ne les voit pas. C’est la même chose pour les coups joués sur l’échiquier. »

Rosenthal.

« Le joueur n’essaie pas de visualiser l’échiquier dans son ensemble, avec, comme point de repère des cases et des pièces blanches et noires. Il tente de se souvenir de coups caractéristiques ou de la configuration d’une certaine partie de l’échiquier »

Alekhine.

« Quelle que soit la force de l’imagination, il est certain que l’image mentale sera moins nette que sa représentation visuelle. Il ne faut donc jamais se presser de jouer son coup, même si celui-ci a été calculé avec soin, longtemps à l’avance (sauf, bien sûr, en cas d’extrême zeitnot). Le joueur doit toujours vérifier à nouveau ses calculs lorsqu’il a la position réelle sous les yeux. »

Bloumenfeld

« Une partie représente une chaîne de conclusions, chaque maillons étant rattaché au suivant d’une manière tout à fait logique. »

Linder.

 

« Lorsque l’on a recours à l’intuition, il est possible de se souvenir de la conclusion, mais pas du chemin qui y conduit. La raison est fort simple : le sujet n’a pas analysé ce chemin. »

Pavlov.

« L’intuition mène aux plus belles combinaisons, et apporte, à leurs auteurs, la satisfaction de la créativité. »

Bronstein.

« Le succès d’une solution intuitive dépend de la distance que l’on arrive à prendre par rapport aux positions de référence, de la conviction que les méthodes familières ne peuvent s’appliquer et de l’intérêt que l’on porte au problème. »

Ponomarev.

« La coordination des pièces est un principe fondamental du jeu d’échecs »

Capablanca.

« Une partie d’échecs est une lutte ; il est donc primordial de connaître les forces et les faiblesses de son rival. »

Lasker.

« Il est important d’analyser en premier lieu tous les coups qui peuvent faire gagner un tempo. »

 

Capablanca.

« La personnalité se retrouve dans le style de jeu »

 

Arnous de Rivière.

« Soyez sûr de vos décisions. Si vous pensez que tel coup est intéressant, jouez-le. c’est ainsi que l’on se forge sa propre expérience. Ne faites pas comme certains joueurs qui ont peur d’effectuer le coup choisi. Faites-vous confiance et n’hésitez jamais »

Capablanca.

« Je développe ma personnalité en jouant aux Echecs. J’apprends d’abord à être objectif. On ne peut devenir un grand joueur que si l’on connaît parfaitement ses défauts. »

 Alekhine.

« Les gens mal informés pensent que la supériorité des Maîtres réside dans leur pouvoir de calcul. Ces gens-là me demandent combien de coup je peux prévoir, et sont tout surpris quand je leur réponds : à peine un seul. »

Réti.

« Tous les joueurs, quelque soit leur niveau, se forgent des principes qui les poussent à choisir tel coup plutôt que tel autre. Les faibles joueurs n’ont que des principes rudimentaires, par exemple mettre l’adversaire en échec. »

Réti.

« Au cours d’une partie, on accumule un grand nombre d’images, ou, en d’autres termes, des positions typiques dont on connaît la valeur. Ces positions représentent une partie essentiel du langage grâce auquel le Maître compose son poème. Pendant la partie, le calcul des variantes est nécessaire, notamment en ce qui concerne la transposition d’une position typique à une autre. »

 

Malkine.

« Je vois l’échiquier comme une rue que l’on arpente, sans y prêter d’attention particulière. Lorsque l’on ouvre une garde-robe, on sait tout de suite où les habits se trouvent, même si on ne les voit pas. C’est la même chose pour les coups joués sur l’échiquier. »

Rosenthal.

« Le joueur n’essaie pas de visualiser l’échiquier dans son ensemble, avec, comme point de repère des cases et des pièces blanches et noires. Il tente de se souvenir de coups caractéristiques ou de la configuration d’une certaine partie de l’échiquier »

Alekhine.

« Quelle que soit la force de l’imagination, il est certain que l’image mentale sera moins nette que sa représentation visuelle. Il ne faut donc jamais se presser de jouer son coup, même si celui-ci a été calculé avec soin, longtemps à l’avance (sauf, bien sûr, en cas d’extrême zeitnot). Le joueur doit toujours vérifier à nouveau ses calculs lorsqu’il a la position réelle sous les yeux. »

 

Bloumenfeld.

« Une partie représente une chaîne de conclusions, chaque maillons étant rattaché au suivant d’une manière tout à fait logique. »

 

Linder.

« Lorsque l’on a recours à l’intuition, il est possible de se souvenir de la conclusion, mais pas du chemin qui y conduit. La raison est fort simple : le sujet n’a pas analysé ce chemin.»

 

Pavlov.

« L’intuition mène aux plus belles combinaisons, et apporte, à leurs auteurs, la satisfaction de la créativité. »

Bronstein.
« Le succès d’une solution intuitive dépend de la distance que l’on arrive à prendre par rapport aux positions de référence, de la conviction que les méthodes familières ne peuvent s’appliquer et de l’intérêt que l’on porte au problème. »

Ponomarev.

La menace vaut mieux que l’exécution.

Aaron Nimzovitch

Il ne faut pas remettre au lendemain une partie qu’on peut abandonner le jour même.

Humour russe

Aidez vos pièces, elles vous aideront.

Paul Morphy

Je ne joue pas avec des pions blancs et noirs, privés de vie. Je joue avec des êtres humains, de chair et de sang !

Emmanuel Lasker
Je ne suis pas le dernier à jouer lâchement des coups douteux pendant le zeitnot de l’adversaire pour l’achever: en effet les coups qui font le plus peur sont ceux que l’on ne comprend pas. Je me fais souvent peur quand je joue.

Anonyme

Au jeu d’échecs comme dans la vie, les fous sont les plus près des rois.

Mathurin Régnier

Lorsque vous avez trouvé un bon coup, cherchez en un meilleur.

Pedro Damiano

Il y a deux types de sacrifice : ceux qui sont corrects et les miens.

Mikhail Tal

Le génie consiste à savoir transgresser les règles au moment opportun.

R.Teichmann

A aucun moment le côté logique des Echecs ne se manifeste aussi clairement que dans la finale.

Vassili Smyslov

Les échecs : le seul d’entre tous les jeux qui échappe à la tyrannie du hasard.

Stéphane Zweig

Il y a plus d’aventures sur un échiquier que sur toutes les mers du monde.

Pierre Mac Orlan

Il vaut toujours mieux jouer un plan faux de façon logique que de n’avoir pas de plan du tout.

Victor Kortchnoï

Il est dangereux de chercher à maintenir l’égalité en plaçant ses pièces de façon passive.

Anatoly Karpov

Les sacrifices démontrent seulement que quelqu’un a gaffé.

Savielly Tartakover

Bien des sacrifices n’exigent aucun calcul. Il suffit de jeter un coup d’oeil sur la position pour se rendre compte qu’ils doivent être corrects.

Mikhaïl Tal
On peut tirer plus d’utilité d’une partie perdue que de cent parties gagnées.

José Raoul Capablanca

Le jeu d’échecs est un lac dans lequel peut se baigner un moucheron et se noyer un éléphant.

Proverbe indien

Le meilleur moyen de réfuter un gambit est de l’accepter.

Wilhelm Steinitz

Un plan correct fait de nous des héros; l’absence de plan fait de nous des zéros.

Kotov

Je donne toujours la préférence à la clarté sur la complexité et le risque.

Tigran Petrossian

Ce ne sont pas tant les règles que leurs exceptions qui sont importantes.

Gary Kasparov

L’art est difficile… et les échecs aussi.

Dali

Les Echecs ne sont pas un jeu, mais un art.

Alexandre Alékhine

Les Echecs sont un combat qui fait intervenir des principes scientifiques et intègre des notions qui sont propres à l’art.

Vladimir Kramnik

Lorsque vous avez trouvé un bon coup, cherchez en un meilleur.

Pedro Damiano

Il vaut mieux sacrifier les pièces de l’adversaire.

Xavier Tartakover

Aux échecs on pourrait croire qu’il y a peu de forts joueurs et beaucoup de mauvais. Cependant il y a autant de joueurs qui gagnent que de joueurs qui perdent.

Philippe Gueluck

Les Echecs, c’est la vie. Je ne crois pas à la psychologie, je crois aux bons coups.

Robert Fischer

Les sacrifices démontrent seulement que quelqu’un a gaffé.

Savielly Tartakover

Le génie consiste à savoir transgresser les règles au moment opportun.

R.Teichmann

Le pion est l’âme des échecs.

Philidor

Je me trompe, donc je suis.

Savielly Tartakover

Le génie consiste à savoir transgresser les règles au moment opportun.

R.Teichmann

Le talent, c’est 99% de travail et 1% d’inné.

Gata Kamsky

Vous n’êtes pas toujours obligé de jouer le meilleur coup; un coup doit être actif, entreprenant, correct et beau.

David Bronstein

On n’a jamais gagné une partie en abandonnant.

Savielly Tartakover

J’ai épousé Nadejda Kroupskaïa, seule capable de comprendre Marx et de jouer aux échecs.

Lénine

À chaque perte on perd un peu de soi.

Joël Lautier

À la cour, il faut hasarder quelquefois et jouer de caprice ! Et après toutes ces rêveries et mesures, on est échec, quelquefois mat.

La Bruyère


À la honte des hommes, on sait que les lois du jeu sont les seules qui soient partout justes, claires, inviolables et exécutées. Pourquoi l’Indien qui a donné les règles du jeu d’échecs est-il obéi de bon gré dans toute la terre, et que les décrétales des papes, par exemple, sont aujourd’hui un objet d’horreur et de mépris ? C’est que l’inventeur des échecs combina tout avec justesse pour la satisfaction des joueurs, et que les papes, dans leurs décrétales, n’eurent en vue que leur seul avantage. L’Indien voulut exercer également l’esprit des hommes et leur donner du plaisir; les papes ont voulu abrutir l’esprit des hommes.

Voltaire 

(Dictionnaire philosophique / Garnier 1967).

Aidez vos pièces, elles vous aideront.

 Paul Morphy

Aimer les Echecs, c’est aimer le combat, la lutte, le jeu et la loyauté.

 Jacques Verges

Après avoir gagné du matériel, modérez vos ardeurs. Pensez plutôt à tout protéger, à renforcer vos points faibles, à coordonner à nouveau vos pièces. Ensuite seulement, vous déclencherez l’assaut final.

 Anonyme

Après la partie, le Roi et le Pion retournent dans la même boîte.

 Anonyme

Assurément je connaissais par expérience le mystérieux attrait de ce « jeu royal », le seul entre tous les jeux inventés par les hommes qui échappe souverainement à la tyrannie du hasard, le seul où l’on ne doive sa victoire qu’à son intelligence ou plutôt à une certaine forme d’intelligence. Mais n’est-ce pas déjà le limiter injurieusement que d’appeler les échecs un jeu ? N’est-ce pas une science, un art ou quelque chose qui, comme le cercueil de Mahomet entre ciel et terre, est suspendu entre l’un et l’autre, et qui réunit un nombre incroyable de contraires ? […] C’est une pensée qui ne mène à rien, une mathématique qui n’établit rien, un art qui ne laisse pas d’œuvre, une architecture sans matière; et il l’a prouvé néanmoins qu’il était plus durable, à sa manière, que les livres ou que tout autre monument, ce jeu unique qui appartient à tous les peuples et à tous les temps, et dont personne ne sait quel dieu en fit don à la terre pour tuer l’ennui, pour aiguiser l’esprit et stimuler l’âme. Où commence-t-il, où finit-il ?

 Stefan Zweig

Au jeu d’échecs, les fous sont les plus près du roi.

 Mathurin Régnier

Aucun coup ne doit être joué sans but.

 Pedro Damiano

Aux échecs, l’arbre du jeu compte en tout quelque 10128 nœuds, soit mille milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de fois plus de positions qu’il n’y a d’atomes dans l’univers.

 Extrait de Science et Vie (décembre 2002)

Aux échecs, l’amour-propre est satisfait quand on remporte la victoire, mais il n’y a pas de honte à être battu.

 Benjamin Franklin

Aux échecs, les retours au sommet sont rares : les dommages psychologiques consécutifs à une défaite sont trop sévères.

Extrait du Daily Telegraph

Aux échecs, on apprécie plus les combinaisons intéressantes que la victoire elle-même.  Léon Tolstoï

Aux échecs on pourrait croire qu’il y a peu de forts joueurs et beaucoup de mauvais. Cependant il y a autant de joueurs qui gagnent que de joueurs qui perdent.

Philippe Gueluck

Avant la finale, les dieux ont créé le milieu de partie.

 Tarrasch

Boris, comme beaucoup de Russes, avait la passion des échecs. Il disait que les règles en étaient les mêmes que celles de l’amour et de la guerre, et que si vous pouviez gagner à l’un, vous pouviez gagner aux autres. Mais il disait aussi que si vous aviez un échiquier, cela ne vous faisait plus rien d’avoir faim, ce qui n’était sûrement pas vrai dans mon cas.  George Orwell
Botvinnik disait en comparant les échecs à la musique:  » Il existe une science dont le but est l’étude de l’acoustique et des sons. Mais il y a aussi un art qui se sert de l’océan des sons : c’est la musique. De toute évidence, il en est de même pour la pensée. La logique est l’étude des lois de la réflexion et les échecs reflètent, en tant qu’art, le côté logique de la réflexion, sous la forme d’images artistiques…

«  Extrait de Fischer – Spassky, Reykjavik 1972

(Ed. Solar), p 37 ~ Alexander & F. Wyndham

C’est une question de caractère, Beaucoup de gens perdent leur motivation très vite. D’autres, ils sont rares, peuvent la conserver très longtemps. J’aime les échecs, encore aujourd’hui je suis heureux d’analyser des parties. J’aime toujours gagner, je déteste encore perdre. Bien jouer est important pour mon intégrité intellectuelle et morale. Et puis les échecs vivent en ce moment une période historique grâce à Internet. Ils se développent dans les systèmes éducatifs à travers le monde. Ils sortent de leur ghetto, et c’est mon rôle de mener à bien cette révolution.

 Gary Kasparov

Ce jeu si isolé, si protégé par des règles arbitraires, baroques même, à l’expérience courante.

 Julien Gracq

Ce n’est pas pour s’amuser qu’il joue aux échecs : il célèbre un culte.

 Vladimir Nabokov

Ce n’est pas à un coup que vous devez réfléchir, fut-il le meilleur, mais à un plan réalisable.

 Eugène A. Znosko-Borovsky

Ce ne sont pas tant les règles que leurs exceptions qui sont importantes.

 Gary Kasparov

Ce qui caractérise les parties de combat, c’est que si le défenseur a constamment de difficiles problèmes à résoudre, l’attaquant doit chercher sans relâche de nouvelles possibilités d’attaque.

Koblentz

Ce qui est bien, c’est d’avoir tout un tas de pièces en prise : l’adversaire ne peut en prendre qu’une à la fois.

Thierry Audin

Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n’en prend pas perd toujours.

Xavier Tartacover

Ces figures étranges du grand jeu, figures de notre donne, émouvantes, terribles, ce sont les figures sur lesquelles notre destin a été distribué.

 Julien Gracq

Cette fois, je suis vraiment très, très mat.

Savielly Tartacower sur son lit de mort

Combien de coups d’avance un grand maître calcule-t-il habituellement ?

Anonyme
Un seul.

Richard Réti

Comme dans la vie, le meilleur coup aux échecs est toujours celui qui a été fait.

Savielli Tartacower

Comme les marins qui ont mille raisons différentes d’aller en mer, les joueurs d’échecs en ont tout autant avant de s’installer devant une table et jouer…

 Vincent Bertignac

D’abord les bases : Jouez et étudiez, puis étudiez et jouez, ensuite jouez et étudiez, puis étudiez et jouez. Deuxièmement : Donnez toujours le meilleur de vous-même !

 Ken Smith

D’un jeu qui des combats est l’image savante

  • Pour composer les instruments
  • Palamède en dut tailler les ossements
  • Durant une guerre sanglante.
  • Si tu sus autrefois
  • Présenter le tableau d’une lutte innocente
  • Sur un champ de bataille en bois.
  • Palamède

Comment savons-nous que l’homme de Néanderthal jouait aux échecs à l’aveugle ? En excavant leurs sites, aucun échiquier ni aucune pièce n’ont été trouvés.

Anonyme

[…] Dans l’univers des échecs le temps est inexorable.

 Vladimir Nabokov

Dans le domaine de la peinture, de la gravure et de la sculpture, dès la première décennie de notre siècle, les artistes abandonnent la représentation de la partie d’échecs pour se concentrer sur les pièces, sur les échiquiers et sur toutes les variations auxquelles les unes et les autres peuvent donner lieu. On passe en quelque sorte d’un thème social à un thème musical (au sens de la « musica » médiévale, c’est-à-dire d’une notion qui inclue le rythme, l’harmonie, la construction et la déconstruction, etc.). Graphiquement et picturalement, l’échiquier apparaît comme une structure ouverte, dynamique, d’une richesse infinie, autorisant toutes les combinatoires et débouchant sur des mouvements et des rythmes de nature exponentielle.

 Michel Pastoureau

Demandez au pauvre Cg1 ce qu’il en pense. ~

Eduard Gufeld 

à propos de la variante Saemisch de l’Est-Indienne.

Des combinaisons [dans le jeu d’échecs] pareilles à des mélodies. Je crois entendre pour ainsi dire la musique des coups…

Vladimir Nabokov

Des Echecs, on ne peut en vivre, mais on peut en mourir.

 Savielly Tartacower

Des idées, des idées, j’en ai cent, j’en ai mille. Des bonnes, des mauvaises, applicables, irréalisables… Il suffit de faire le tri !

 Roos

Des points faibles ou des trous dans la position de l’adversaire doivent être occupés par des pièces et non pas par des pions.

 Siegbert Tarrasch

Dieu déplace le joueur, et celui-ci la pièce. Quel Dieu derrière Dieu commence donc la trame ?

 Arturo Perez-Reverte

(prix de littérature policière 1993).

Donnez-moi un Cavalier en 6e et je gagnerais toutes mes parties.

 Steinitz

Échiquier : carré parfait, comme la Jérusalem nouvelle décrite par l’auteur de l’Apocalypse, huit cases sur huit, exaltation du chiffre 4, symbole du cosmos aux quatre horizons… où le noir et le blanc, l’ombre et la lumière, le mal et le bien s’entremêlent et se conjuguent.

 Robert Couffignal, Le Gambit du poète.

En blitz, le Cavalier l’emporte sur le Fou.

 Vlastimil Hort

Et le jeu d’échecs, peut-être parce qu’elle n’y entendait rien, lui apparaissait non pas comme une distraction familiale, un passe-temps agréable, mais comme un art mystérieux, comparable à tous les arts universellement reconnus.

 Vladimir Nabokov

Horreur, mais aussi harmonie suprême : qu’y avait-il en effet au monde en dehors des échecs ? Le brouillard, l’inconnu, le non-être…

 Vladimir Nabokov

Il [Jacob Murray] ne joue pas pour le bon coup, mais pour le meilleur.

 Eloi Relange

Il a essayé de se convaincre qu’il pourrait empêcher toutes les erreurs et ne jamais perdre. L’horreur !

 Gary Kasparov au sujet de Robert Fischer.

Il est trop triste de savoir que la vie ressemble à un jeu d’échecs, où une seule fausse démarche peut nous obliger à renoncer à la partie, avec cette aggravation que dans la vie nous ne pouvons même pas compter sur une partie de revanche.

Sigmund Freud

Il n’y a pas de prix trop élevé au scalp de l’ennemi.

Koblentz

Il n’y a pas de sport plus violent que les échecs.

Gary Kasparov

Il n’y a pas eu de défaite parce que je ne crois pas que cet ordinateur ait jamais existé. IBM a triché en refusant d’imprimer les modes de recherche de la machine. C’est évident, pendant le match, des coups décisifs ont été joués par des êtres humains. Aujourd’hui, les meilleurs spécialistes en informatique ne peuvent toujours pas expliquer comment Deep-Blue a pu jouer contre la logique des ordinateurs. IBM a gagné une guerre de communication, mais ils sont incapables de prouver que l’ordinateur a gagné tout seul.

Gary Kasparov

Il n’y a pas de victoire sans perte. Mais si tu pleures, je ne joue plus avec toi.

 Le père de Karpov

Il n’y a plus de joueurs du niveau de Jacob Murray dont la seule quête est le beau jeu, le plaisir de voir les pièces construire quelque chose. Sur 10 idées à la minute, 9 seront sans intérêt, la dernière s’avérera géniale.

Christian Bauer

Il ne faut pas remettre au lendemain une partie qu’on peut abandonner le jour même.

 Anonyme

Il s’avisa de me proposer d’apprendre les échecs qu’il jouait un peu… me voilà forcené des échecs. J’achète un échiquier, je m’enferme dans ma chambre, j’y passe des jours et des nuits à vouloir apprendre par cœur toutes les parties.

Jean-Jacques Rousseau, Confessions.

Il vaut mieux sacrifier les pièces de l’adversaire.

 Xavier Tartacover

Il vaut toujours mieux jouer un plan faux de façon logique que de n’avoir pas de plan du tout.

 Victor Kortchnoï

Il y a deux types de sacrifice : ceux qui sont corrects et les miens.

 Mikhaïl Tal

Il y a plus d’aventures sur un échiquier que sur toutes les mers du monde.

 Mac Mahon


Il y a trop de jeu pour être sérieux, et pour un jeu, c’est trop sérieux.

Gotthold Ephraim Lessing

J’ai épousé Nadejda Kroupskaïa, seule capable de comprendre Marx et de jouer aux échecs.

Lénine

J’ai passé la journée à jouer aux échecs.

Pierre Le Grand (Extrait de son journal 14 octobre 1714)

J’ai toujours senti une vague pitié pour l’homme qui ne connaît rien aux échecs, tout comme j’en aurais pour un homme ignorant de l’amour. Les Echecs, comme la musique ou comme l’amour, ont le pouvoir de rendre heureux.

 Siegbert Tarrasch

J’ai vu le vaincu d’Echecs jouer des années durant dans l’espoir de la fête de la victoire. Car tu es plus riche de ce qu’elle existe si même elle n’est point pour toi. Ainsi de la perle du fond des mers.

 Antoine de Saint-Exupéry

Je crois qu’il existe des manières très spécifiques de jouer efficacement contre une machine. Evidemment, nous n’avons aucune chance en technique pure, parce que l’ordinateur calcule de manière parfaite. Mais lorsque nous faisons appel à notre cerveau, en utilisant l’intuition et la compréhension, alors nous restons beaucoup plus forts.

 Anatoli Karpov

Je gagne avec les blancs car j’ai l’avantage de commencer et je gagne avec les noirs car je m’appelle Bogolioubov.

Bogolioubov

Je me trompe, donc je suis.

Savielly Tartacower

Je n’ai jamais très bien compris ni les Benoni modernes, ni les femmes, mais elles me le rendent bien !

Manuel Ménétrier

Je ne crois pas en la psychologie, je crois aux bons coups.

Robert Fischer

Je ne suis pas le dernier à jouer lâchement des coups douteux pendant le zeïtnot de l’adversaire pour l’achever: en effet les coups qui font le plus peur sont ceux que l’on ne comprend pas. Je me fais souvent peur quand je joue. ~ Un professeur anonyme
Je suis folle de ce jeu.

Madame de Sévigné

Kasparov est certainement le seul homme d’affaires à avoir bâti sa fortune sur une succession ininterrompue d’échecs.

Park Mail

L’action d’une oeuvre littéraire se déroule sur un champ de bataille. Les masques et les types du drame moderne correspondent aux pièces du jeu d’échecs. L’intrigue correspond aux coups et aux gambits, c’est à dire aux techniques du jeu telles qu’utilisées et interprétées par les joueurs. Les tactiques et les péripéties [mouvements] correspondent aux coups exécutés par l’adversaire.

Viktor Shklovsky

L’arbitre est aux échecs ce que le clown est au cirque. Il n’est pas capable de grand-chose, mais sans lui l’ambiance ne serait pas la même.

Patrick Legrand

L’art est difficile… et les échecs aussi.

Salvator Dalì

L’avant-dernière faute fera gagner.

 Savielly Tartacower

L’homme est une créature frivole, spécieuse, qui, à l’instar du joueur d’Echecs, s’intéresse plus à la réalisation d’un but qu’au but lui-même.

Dostoïevsky

L’ordinateur a tué l’originalité. Il n’y a plus guère d’aventures sur l’échiquier.

Jacob Murray

La conception d’un plan est le processus par lequel un joueur exploite les avantages de sa position tout en s’efforçant d’en réduire au minimum les inconvénients. Afin de garantir le succès, un plan doit toujours se fonder sur un diagnostic objectif des particularités d’une position. La conception d’un plan est d’autant plus difficile que la position est équilibrée, et grandement facilitée lorsqu’il n’existe qu’un seul plan susceptible de répondre aux exigences de la position.

Harry Golombek

La menace est plus forte que l’exécution.

Aaron Nimzovitch

La partie d’échecs idéale consisterait à s’allier avec l’adversaire pour s’évader de l’échiquier.

 Anonyme


La personnalité se retrouve dans le style de jeu.

Amous de Rivière

La solitude du joueur d’Echecs à l’approche du mat est semblable à celle du condamné.

 Francis Szpiner

La tactique est l’élément le plus important du milieu de jeu.

Siegbert Tarrasch

La tactique, c’est ce que vous faites quand il y a quelque chose à faire; la stratégie, c’est ce que vous faites quand il n’y a rien à faire.

Savielli Tartacower

La vérité est comme le meilleur coup aux échecs : elle existe, mais il faut la chercher. Arturo Perez-Reverte

La victoire dans une partie d’Echecs appartient la plupart du temps à celui qui voit un peu plus loin que l’adversaire.

 Emmanuel Lasker

La victoire est brillante, mais l’échec est mat.

Coluche

La vie est comme un jeu d’échecs : nous esquissons un plan, mais celui-ci est tributaire de ce que daignent faire l’adversaire aux échecs et le destin dans la vie.

Arthur Schopenhauer
La vie est plus large que les 64 cases, mais les 64 cases sont dans la vie.

 Alice

La vie est une partie d’échecs.

Cervantès

La vie et les Echecs sont tous les deux une lutte constante.

Emmanuel Lasker

Le fort joueur d’échecs Emmanuel Lasker est un homme doté d’un cerveau aux capacités extraordinaires qu’il gâche inutilement devant un échiquier au lieu de s’en servir à des fins hautement plus importantes.

Albert Einstein

Le génie consiste à savoir transgresser les règles au moment opportun.

Teichmann

Le jeu d’échecs est comme rejeté hors du temps.

Antoine de Saint-Exupéry

Le jeu d’Echecs est un lac, dans lequel peut se baigner un moucheron et se noyer un éléphant.

Proverbe indien

Le jeu d’échecs fait naître et fortifie en nous plusieurs qualités précieuses dans le cours de l’existence, telles que la prévoyance, la circonspection, la prudence, et la persévérance.

 Benjamin Franklin (1783, la morale des échecs).

Le jeu d’échecs prendra une importance accrue du fait qu’il combine plusieurs caractéristiques essentielles de la civilisation future.

 Jacques Attali

Le joueur d’échecs, comme le peintre ou le photographe, est brillant… ou mat.

Vladimir Nabokov

Le joueur d’Echecs qui veut atteindre le top est obligé de développer son propre credo créatif. Alexeï Stepanovicth Souétine. Il est facile d’écrire des livres ! Ce qui est difficile, c’est de jouer !

Alexeï Stepanovicth Souétine

Le moment que je préfère le plus dans une rencontre, c’est celui où je sens que la personnalité de l’adversaire se brise.

Robert Fischer

Le pat est la tragi-comédie des Echecs.

Savielly Tartacower

Le pion, dans sa simplicité, marche droit devant lui, mais lorsqu’il prend, il le fait obliquement? Ainsi l’homme, tant qu’il reste pauvre, marche dans la droiture et vit honnêtement, mais lorsqu’il recherche les honneurs, il flatte, se parjure et, par les voies obliques, cherche une position supérieure sur l’échiquier du monde.

 Jean de Galles

Le pion est l’âme des échecs.

 François-André Danican Philidor

Le plus grand jeu de l’esprit jamais inventé, plus vous l’apprenez, plus vous y prenez du plaisir.

Gary Kasparov

Le profane ne songe pas à la somme de jouissance dont il se prive, qui méconnaît ce jeu aux ressources aussi variées que passionnantes.

Jean-Marie Jeanton-Lamarche

Le Roi fragile, le Fou oblique, la Reine acharnée, la Tour directe, le pion malin, ne savent pas que la main désignée du joueur gouverne leur destin. Mais… le joueur est aussi prisonnier. Dieu fait se mouvoir le joueur et celui-ci la pièce.

Borgès

Le succès, c’est être capable d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme. Winston Churchill

Le système Elo représente seulement une moyenne. Il est simplement un indicateur de votre stabilité.

Anatoli Karpov

Le talent, c’est 99 % de travail et 1 % d’inné.

Gata Kamsky

Le temps de noter son nom sur la feuille de partie, j’étais déjà en zeitnot ! D’un modeste amateur apparié lors de la première ronde d’un open contre le grand-maître

Azmaïparashvili.

Le thème de l’attaque double intervient d’une manière ou d’une autre dans l’immense majorité des combinaisons.

Youri Averbakh

Le vrai joueur sait anticiper sa fin et se rendre, même s’il peut encore fuir quelques instants.

Francis Szpiner

Les échecs aliènent les maîtres, tourmentent leur esprit de telle façon que la liberté intérieure des plus forts doit en souffrir.

Albert Einstein

Les échecs, c’est du catch pour intellos.

 Meleac

Les échecs, c’est l’art d’analyser.

 Mikhail Botvinnik.

Les Echecs, c’est l’art de la guerre sans les charniers, c’est la résurrection des morts tombés au champ d’honneur, l’espoir perpétuel, la suprématie de l’intelligence sur la force, la culture de l’esprit.

 F. Szpiner

Les échecs, c’est l’imagination.

David Bronstein

Les échecs, c’est la lutte contre l’erreur.

Johannes Zukertort

Les échecs, c’est la pierre de touche de l’intelligence.

Johann Wolfgang von Goethe

Les échecs c’est le défi de l’alpiniste, toujours plus haut, prêt à tout pour monter à l’assaut du Roi ennemi. Les échecs, c’est de la musique en mouvement, un ballet majestueux pour les yeux. C’est de la poésie composée par les fantômes du passé qui au même titre que Rimbaud ou Verlaine méritent notre admiration. Les échecs, c’est de la peinture ou le moindre mouvement modifie le tableau pour en faire un Picasso ou un Van Gogh. Les échecs, c’est tout et rien, c’est la vie et la mort.

 Jjulie33 sur le forum de France-Echecs

Les Échecs, c’est le mouvement de pièces se mangeant l’une l’autre.

Marcel Duchamp

Les échecs, c’est ma vie, mais ma vie ce n’est pas seulement les échecs.

Anatoly Karpov


Les échecs, c’est moi.

Salvator Dalì

Les échecs, c’est trop difficile que pour être un jeu, et pas assez sérieux que pour être une science ou un art.

Napoléon Bonaparte

Les échecs, c’est un art.

Gary Kasparov

Les échecs, c’est un combat.

Emmanuel Lasker

Les échecs, c’est un triste gaspillage de cerveaux.

Sir Walter Scott

Les Échecs, cette drogue.

Marcel Duchamp

Les échecs… des mathématiques faciles tout au plus.

 G. H. Hardy

Les échecs est le plus beau et le plus raisonnable des jeux.

Madame de Sévigné

Les Échecs. Le seul d’entre tous les jeux qui échappe à la tyrannie du hasard.

 Stéphane Zweig

Les Échecs mettent en conflit, non pas deux intelligences, mais deux volontés. ~

Emmanuel Lasker

Les échecs ne sont pas le champ de l’intelligence, du talent, de l’imagination, mais tout bêtement celui de la pure logique mathématique.

Françoise Giroud

Les Échecs ne sont pas pour les âmes timides. Ils requièrent un homme entier, qui ne s’arrête pas aveuglément à ce qui a été déjà établi, mais qui tente individuellement de sonder les profondeurs du jeu.

W. Steinitz

Les Échecs ont trois composantes : le temps, l’espace et le matériel en dernier.

Mikhail Tal

Les Échecs représentent une sphère d’idées créatrices basée sur la volonté des deux protagonistes.

Smyslov

Les échecs sont aussi mystérieux que les femmes.

Cecil Purdy

Les Échecs sont affaire de jugement sensible. Savoir quand frapper et quand esquiver.

Bobby Fischer

Les échecs sont encore plus proches de l’art de l’assassinat que de l’art de la guerre. Arturo Perez-Reverte

Les Échecs sont et restent toujours un combat, un combat intégral comme la boxe, la lutte ou un autre sport, et où il doit y avoir un vainqueur et un vaincu.

Joseph Emil Diemer

Les échecs sont plus proches de l’art de l’assassinat que de l’art de la guerre.

Arturo Perez-Reverte

Les échecs sont suffisamment beaux que pour gaspiller sa vie.

Hans Ree

Les échecs sont un conte de fées de 1001 gaffes.

 Savielly Tartacower

Les échecs sont un jeu par leur forme, un art par leur essence et une science par sa difficulté d’acquisition. Ils peuvent vous procurer autant de plaisir qu’un bon livre ou une belle musique, mais vous n’aurez une réelle joie que si vous arrivez à bien jouer.

Tigran Petrosian

Les échecs sont un jeu terrible. Si vous n’avez pas le centre, votre adversaire a une position plus libre. Par contre, si vous avez le centre, alors vous avez vraiment quelque chose pour laquelle vous inquiéter !

Siegbert Tarrasch

Les échecs sont un langage international.

Edward Lasker

Les échecs sont utiles à l’exercice de la faculté de penser et à celle de l’imagination. Car nous devons posséder une méthode élaborée pour atteindre des buts partout où nous devons conduire notre raison.

Leibnitz

Les échecs … une merveileuse maîtresse.

Bent Larsen

Les écrivains ont utilisé les échecs pour analyser les côtés extrêmes de la nature humaine. Dans ce cadre, les échecs offrent un champ d’expérimentation idéal. Mais on pourrait faire la même chose avec la peinture. Et là, en vous référant à Van Gogh, vous ne tirerez pas de conclusion définitive sur les peintres.

Gary Kasparov

Les erreurs sont comme les malheurs, elles n’arrivent jamais seules.

Siegbert Tarrasch

Les erreurs sont là pour être commises.

Savielli Tartacower

Les idées audacieuses sont comme les pions qui avancent aux échecs ; ils peuvent être pris, mais ils peuvent aussi démarrer une partie gagnante.

Goethe

Les pièces de l’échiquier étaient impitoyables. Elles le retenaient, elles l’absorbaient. Il y avait de l’horreur en cela, mais aussi une harmonie unique. Car, qu’y a-t-il dans le monde, à part les échecs ?

V. Nabokov

Les pions sont l’âme des échecs.

Philidor

Les réformistes prétendent que les progrès de la théorie conduiront à la disparition des échecs, et qu’il faut, pour leur rendre vie, en remanier les règles. En réalité, qu’exprime cette affirmation? Le mépris de l’intuition, de l’imagination et de tous les autres éléments qui font des échecs un art.

 Alexander Alekhine

Les sacrifices démontrent seulement que quelqu’un a gaffé.

Savielly Tartacover

Lorsque vous avez trouvé un bon coup, cherchez-en un meilleur.

Pedro Damiano

Lorsque vous vous retrouvez devant une position atroce, ne tendez pas un ultime piège dérisoire avec l’intention d’abandonner si l’adversaire le déjoue ! Faites-vous plutôt un devoir de résister comme si votre vie en dépendait. Jouez le coup qui vous déplairait au centuple si vous étiez dans la peau de votre tortionnaire !
Mais l’homme est une créature légère et illogique : semblable au joueur d’échecs, il n’aime que le processus du but à atteindre, non le but lui-même.

Dostoïevsky

Mais n’est-ce pas déjà le limiter injurieusement que d’appeler les échecs un jeu? N’est-ce pas aussi une science, un art, ou quelque chose qui, comme le cercueil de Mahomet entre ciel et terre, est suspendu entre l’un et l’autre, et qui réunit un nombre incroyable de contraires ? ~ Stefan Zweig

Même si gagner du matériel vous excite, n’acceptez aucun sacrifice qui fasse cadeau de votre initiative à l’ennemi. Même si l’adversaire joue le coup analysé précédemment, recommencez l’analyse en voyant la nouvelle position.

Première règle de Blumenfeld

Même si vous avez un bon coup à faire, regardez toujours s’il n’y en a pas un qui lui soit préférable.

Pedro Damiano

Même un GMI sait rarement calculer sur plus de cinq coups une attaque à sacrifices. Rudolf Spielmann

Mon pion favori sur ma case favorite !

Bronstein parlant d’un coup de pion en h5 quand il avait les Noirs

Ne bougez aucun de vos pions et vous ne perdrez jamais la moindre partie.

Siegbert Tarrasch

Ne tendez aucun piège pour le plaisir ! Ne jouez rien dans l’espoir que l’adversaire réagisse de façon stupide ! Prenez toujours pour acquis que l’adversaire va trouver le meilleur coup ! Ne jouez jamais de coup dans l’espoir que l’adversaire ne voie pas la menace ! Chacun de vos coups doit améliorer la position d’une façon ou d’une autre.
[commentaire sur son divorce] Nous étions comme deux fous de couleur opposée.

 Boris Spassky

Nous ne sommes que des pions du jeu d’échecs, avides d’actions. Aux ordres du grand joueur. Il nous mène de çà, de là, sur l’échiquier de la vie. Et pour finir, nous emprisonne dans la case de la mort. Sur un mode plus léger. Quelle tristesse! Brutalement déchu du rang de cavalier à celui de pion. Et puis, lassé du jeu du roi et de ses fous. Je mets tour contre tour … et c’est l’échec et mat.

Omar Khayyam

Nous sommes les pions de la mystérieuse partie d’Echecs jouée par Dieu. Il nous déplace, nous arrête, nous pousse encore, puis nous lance un à un dans la boîte du Néant.

Epitaphe sur la tombe de David Janowsky (1868-1927)

Nous vivons dans un monde échiquéen : chaque jour qui passe est un défi à relever. Sasha

On a dit que l’homme se distingue de l’animal par le fait qu’il achète plus de livres qu’il ne peut en lire. Je voudrais suggérer qu’inclure à la liste des livres quelques livres d’échecs rendrait la distinction manifeste.

Edward Lasker

On entre au jeu d’Echecs comme on entre en Religion. Pour le joueur d’Echecs, la partie d’Echecs c’est l’office, la messe, le défilé du 1er Mai, le dépôt de gerbe au Monument aux Morts. C’est un drame sacré.

Michel Roos

On est toujours la mazette de quelqu’un d’autre.

Anonyme

On gouverne les hommes avec la tête ; on ne joue pas aux échecs avec un bon coeur.

Chamfort

On n’a jamais gagné une partie en abandonnant.

Savielly Tartacower


On n’a jamais que l’âge auquel on a commence à jouer aux échecs car après on cesse de vieillir.

Capablanca

On peut être homme d’esprit et grand joueur d’échecs… on peut être aussi un grand joueur d’échecs et un sot.

 Denis Diderot

On peut tirer plus d’utilité d’une partie perdue que de 100 parties gagnées.

Capablanca

Pauvres hommes ! Comme vous ressemblez dans toutes vos entreprises au joueur d’Echecs qui « aurait pu gagner la partie ».

Savielli Tartacower

Plusieurs personnes se sont demandées comment Tal faisait pour gagner… En fait, c’est très simple ! Il met ses pièces au centre de l’échiquier et les sacrifie quelque part !

David Bronstein

Pour me battre, il faut me battre trois fois : une fois dans l’ouverture, une fois dans le milieu de jeu, et une fois en finale.

Alexandre Alekhine

Pour moi, les échecs ne sont pas un jeu mais un art.

Alexandre Alekhine

Pour se monter efficace, un Cavalier a besoin d’avant-postes ! Les Cavaliers font les meilleurs « bloqueurs » de pions passés.Pour un bon joueur d’échecs, le plaisir n’est-il pas de trouver un partenaire de sa force, et pour un novice de rencontrer un autre débutant ?

 Ivan Illich

Psychologiquement, tu dois avoir confiance en toi même, mais cette confiance doit être basée sur des faits.

Bobby Fischer

Quand on devient fort, l’important n’est plus de trouver les règles des positions, mais les exceptions.
Que feriez-vous si vous étiez en train de jouer aux échecs et que la fin du monde arrive ? Je continuerais à jouer. ~ Saint Borromée

Roi des jeux et jeu des rois, les échecs portent en eux un sentiment d’infini. Ils donnent à celui qui s’est efforcé d’en approfondir les arcanes l’impression de n’être pas à la mesure de l’homme; en fait, ils constituent un résumé de l’univers, un microcosme, et figurent cette grande échelle qui, dans les plans de la lumière descend jusqu’à la matière, qui des abîmes insondables remonte jusqu’en l’infini de Dieu.

Pyrame

Seul un grand joueur sait à quel point il joue faiblement.

Xavier Tartacover

Shah mat. Le roi est mort. Cri de fierté d’un joueur venant de terrasser son adversaire, courtoisement, sans effusion de sang.Si je n’étais pas joueur d’Echecs, je serais le meilleur dans quelque chose d’autre.

Anatoli Karpov

Si le désir cupide (et stupide) de gagner est une inépuisable source de souffrance, une combinaison brillante sur l’échiquier est une découverte : le coquelicot qui s’épanouit lorsque apparaît la Voie Lactée.

Arrabal

Si rien de grave n’est détecté lors de l’analyse d’une position, on joue alors le coup.

Seconde règle de Blumenfeld

Si tu ne peux pas battre ton ordinateur aux échecs, essaie avec le kickboxing !

 Anonyme

Soyez une menace à chaque fois que vous vous asseyez pour jouer.

Ken Smith

Sur notre planète, comme sur un jeu d’échecs, les cases blanches de la prospérité jouxtent les cases noires du malheur.

 Mikhaïl Gorbatchev

Tous ces prétendus hommes politiques sont les pions, les Cavaliers, les Tours ou les Fous d’une partie d’échecs qui se jouera tant qu’un hasard ne renversera pas l’échiquier.

Honoré de Balzac

Tout change constamment, y compris dans le monde des Echecs.

Botvinnik

Tout homme marié vous dira que la vie est comme une partie d’échecs : tout est en fonction de la reine.

Ilya Katsnelson

Toute estimation doit être constamment réévaluée.

Jacob Estrin

Toutes choses étant égales, c’est la conviction qui gagne. Alliée à une volonté de vaincre, elle sert de détonateur, suscite des idées, disperse les doutes et aide à penser clairement.

Robert Fischer

Toutes les manœuvres exécutées sur une colonne ouverte ont pour but ultime l’intrusion définitive sur la septième ou la huitième rangée, en plein cœur de la position ennemie.

Aaron Nimzovitch

Un conflit aigu et logique, qui se résout de façon explosive, voilà l’essence des Échecs. Vainstein

Un footballeur joue avec ses pieds, parfois avec sa tête. Un joueur d’échecs ne joue qu’avec sa tête. Et quand il ne joue plus, il meurt.

Jacob Murray

Une confiance aveugle en des principes élevés au niveau de dogmes freine la croissance personnelle, aux échecs comme dans tout autre domaine. Un joueur d’échecs, c’est comme de la peinture : s’il n’est pas brillant il est mat !

 Philippe Gueluck

Un pion isolé assombrit tout l’échiquier.

Savielly Tartacower

Une partie d’Echecs est une danse de mort où les pièces virevoltent sur les cases.

Francis Szpiner

Une platitude souvent récitée à propos des Echecs est qu’une des choses les plus difficiles à réaliser est de gagner une position gagnante. Cela ne manque pas de sens mais, pour ma part, j’ai toujours trouvé plus difficile de gagner une position perdante.

Tim Krabbe

Votre prénom est « Tactique », votre deuxième prénom est « Tactique » et votre nom est « Tactique.

Ken Smith

Votre seul travail dans les ouvertures est d’obtenir un milieu de partie jouable.

Lajos Portish

Vouloir jouer aux échecs contre soi-même est aussi paradoxal que vouloir marcher sur son ombre.

 Stefan Zweig

Vous m’avez demandé de vous exposer quel est le fondement de la prière. Je ne fais que préparer les pièces du jeu sur la table… Nous sera-t-il permis d’en adopter les règles et si nous les appliquons scrupuleusement nous ne tarderons pas à faire mat le Roi divin ! Il ne pourra échapper à nos mains.

Sainte Thérèse d’Avila, Chemin de perfection

Vous n’êtes pas toujours obligé de jouer le meilleur coup. Un coup doit être actif, entreprenant, correct et beau !

David Bronstein

Vous savez, camarade Pachman, je n’éprouve pas de plaisir à être ministre, je jouerais plutôt aux échecs comme vous, ou alors ferais une révolution au Venezuela.

 Che Guevara à Ludek Pachman, ‘Checkmate in Prague’, 1975

Beaucoup rêvent de succès. A mon sens, le succès ne peut être atteint qu’après une succession d’échecs et d’introspections. En fait, le succès représente 1% de votre travail qui comporte lui, 99% de ce qu’on peut appeler échec.

Soichiro Honda

C’est le fait d’un ignorant d’accuser les autres de ses propres échecs ; celui qui a commencé de s’instruire s’en accuse soi-même ; celui qui est instruit n’en accuse ni autrui ni soi-même.

 Épictète

C’est parce qu’il y a un vrai danger, de vrais échecs, une vraie damnation terrestre, que les mots de victoire, de sagesse ou de joie ont un sens.

Simone de Beauvoir

Ce qui est magique dans la vie des hommes, c’est moins leurs souffrances que leurs échecs.

Thomas Carlyle

Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir.

Jean Mermoz

Certains échecs sont plus réussis que des succès sans saveur.

Michel Bouthot

Connaissez-vous beaucoup d’hommes qui attribuent leurs échecs à leur incapacité ?

Gustave Thibon

Destinée. Justification du tyran pour ses crimes, excuse de l’imbécile pour ses échecs.

 Ambrose Bierce

Il n’y a pas de réussite facile ni d’échecs définitifs.

 Marcel Proust

Inutile de se faire des illusions, notre vie est exactement ce que nous la faisons et personne, sauf nous-mêmes, n’est responsable des succès ou des échecs qui nous incombent.

Fleurette Levesque


Je vous dirai que je n’ai jamais eu d’échecs dans ma vie. Il n’y a pas eu d’échecs. Il y a eu des leçons épouvantables.

Oprah Winfrey

L’apprentissage du vivre ne serait-il pas constitué d’une suite d’échecs… ?

Johanne Harelle

L’histoire ne tolère pas les échecs.

Charles Percy Snow

La plupart de nous vivons dans notre tête, ressassant soucis, échecs passés et catastrophes futures. Le toucher d’une main bienveillante nous ramène dans le monde présent et nous aide à être de nouveau en phase avec la réalité.

 Anonyme

La prison n’est qu’un espace muré qui cache les échecs de la société.

Anthony Dacheville

La vie est trop courte pour les échecs.

Life is too short for chess ~ Lord Henry James Byron

La vie est une sorte d’échecs.

Benjamin Franklin

Le monde sera bientôt divisé entre ceux qui expliquent sans cesse les raisons de notre succès, et ceux, un peu plus intelligents, qui tentent d’expliquer nos échecs.

Gilbert Keith Chesterton


Le scandale et les échecs font des nouvelles, mais seulement le succès fait l’histoire.

Anonyme

Les échecs, c’est une douche froide pour l’esprit.

 Andrew Bonar Law

Les échecs ne sont pas le champ de l’intelligence, du talent, de l’imagination, mais tout bêtement celui de la pure logique mathématique.

Françoise Giroud

Les échecs servent de répétitions au succès.

Reed Cathy

Une carrière se construit d’échecs aussi bien que de réussites.

Jean Ethier-Blais

Une grande carrière se mesure de nos jours au nombre des échecs.

Henri Jeanson

Laisser un commentaire