Stonewall

Le Stonewall selon Kramnik
(extrait de positional play, de Dvoretsky et Yusupov)

Je vais vous présenter les lignes de base du système Stonewall lorsque les Blancs jouent Cf3. Tout d’abord je vais donner mon point de vue sur la structure issue de cette ouverture, et ensuite je vais faire une revue théorique en montrant quelques parties. 

Le Stonewall est une des rares ouvertures ou les Noirs ont un avantage d espace immédiat. Bien sur ce n’est pas gratuit, c est au prix de l’affaiblissement des cases noires. Cependant il n est pas facile pour les Blancs de se servir de la case e5, l’occupation de cette case se terminer fréquemment par un simple échange de pièces.
L’idée principale de la stratégie noire est de limiter la vue du Fg2. De mon point de vue, il n’est pas vraiment plus fort que le Fc8.
J’ai eu à combattre cette ouverture des 2 cotés de l’échiquier, et j’en suis venu à la conclusion qu’elle est plus facile à jouer avec les Noirs qu’avec les Blancs. Les Blancs ont en général plus de difficultés à choisir un plan. Ce dernier doit souvent être adapté en fonction du plan de l’adversaire ; les Blancs doivent donc être flexible, ce qui n’est jamais facile.
J’aime utiliser le Stonewall contre les joueurs d’attaque qui aiment les combinaisons car ici les Blancs ne peuvent pas mater, et les problèmes stratégiques peuvent se retrouver trop complexes pour de tels adversaires.

1.d4 f5
2.c4 Cf6
3.Cf3 e6
4.g3 d5
5.Fg2 c6
6.0-0 Fd6

Apres le roque, les Noirs ont deux possibilités de développer leur Fou en c8.
Parfois le Fou va en e8 (via d7), libérant la case d7 pour le Cavalier b8. Il est alors possible de jouer …Fh5 (avec la possibilité de l’échanger) ou de préparer …c6-c5.
Les Noirs jouent plus souvent …b7-b6, …Fc8-b7, et …Cb8-d7, développant l’aile-Dame de la même manière que dans une est-indienne ou une Catalane. La différence principale est la position du pion en f5. L’avancée automatique e2-e4 est ici très difficile à réaliser , spécialement parce qu’après f2-f3 les Noirs peuvent contrer avec c6-c5.
D’un autre coté, dès que les Noirs ont fini leur développement, en mettant leurs Tours en c8 et d8 et en poussant …c6-c5, un échange de pion va pouvoir être réalisé au centre, et cela pourra accentuer la faiblesse en e5.
En général les Blancs choisissent une des 2 continuations suiivantes : 7.Ff4 ou 7.b3. 7.Cbd2 (ou 7.Dc2) ne sont pas indépendants puisque b2-b3 ne peux pas être éviter. 7.Cc3 n’est pas très dangereux pour les Noirs, et en général je ne pense pas que le Cavalier est bien placé en c3 dans ce système, puisque les Blancs doivent toujours faire attention à …dxc4. Cependant 7.Cc3 est parfois joué avec l’idée de 8.Fg5. Rarement rencontré est 7.Ce5.
Le coup le plus logique est surement 7.Ff4. En b2 le Fou est obstrué par le pion d4.
Enfin, je suis d’accord avec le GMI Khenkin, les Nois vont avoir plus de mal à se défendre si le Cavalier Blanc est en h3 à la place de f3.

1) Les Blancs jouent b2-b3

7.b3 De7

7…0-0 8.Fa3 est en faveur des Blancs, qui auront un appui solide en e5.

8.Fb2

8.Cbd2 se joue aussi.

a) Les Noirs jouent …Fc8-d7-e8

Tout d’abord nous allons examiner cette manœuvre classique.

8…0-0
9.Cbd2 Fd7
10.Ce5 Fe8
11.Cdf3

Les coups Blancs sont naturels, mais il est difficile de dire si c’est le plan correct. Les Blancs vont bientôt être occupés à s’occuper de l’offensive noire.

11…Fh5
12.Dc2 Cbd7
13.Cd3 Tac8

Les Noirs préparent …c6-c5

14.Tac1

Une partie a continué ainsi

14…Ce4?!
15.Cfe5 Cxe5?
16.dxe5 Fc7
17.f3 Cg5
18.h4 Cf7
19.Cf4 Fg6
20.h5

Le combat est fini. Un exemple curieux qui démontre les dangers d’utiliser des solutions superficielles (telles que 14…Ce4?!)
Le coup correct est 14…c5! avec de bonnes chances d’obtenir l’égalité, bien que la position demande de la précision. Les Blancs peuvent maintenir la tension au centre en jouant, par exemple, 15.Db1!?.

En principe, je n’aime pas vraiment le plan Noir. Le Fou est peut être mieux placé en h5 qu’en c8, mais même sur cette case il ne fait pratiquement rien, et il n’est pas toujours possible de l’échanger dans des conditions favorables.

b) Les Noirs jouent …b6 et …Fc8-b7

Je pense que c est plus précis.

8…b6

Ce coup est certainement plus précis que 8…0-0.

9.Dc1

Les Blancs insistent sur l’échange des Fous – une entreprise inefficace car cela prend trop de temps.

9… Fb7
10.Fa3 Cbd7
11.Fxd6 Dxd6 

12.Da3?!

Peut-etre que 12.e3 maintient l’équilibre, mais dans plusieurs parties les Blancs ont choisi d’échanger les Dames.

12…Dxa3
13.Cxa3 Re7 

A mon avis, la position noire est meilleure. Leur Roi est déjà au centre et ils sont prêts à jouer …c6-c5.

De même, après 8…0-0 (à la place de 8…b6) 9.Dc1 b6 (9…b5!?) 10.Fa3 Fb7 11.Fxd6 Dxd6 12.Da3 il est possible de jouer exactement la même fin de partie sans le Roi en e7. Les Noirs ne sont pas en danger non plus. Mais si ce n’est pas à votre gout, 12…c5 est jouable.

Si les Blancs veulent échanger leur Fou de cases noires en a3, alors ils doivent le faire en jouant 8.a4 et 9.Fa3 :

8.a4 a5

8…0-0 9.Fa3 Fxa3 10.Cxa3 est équivalent si les Noirs continuent par 10…a5, mais pas 10…Cbd7 11.a5! qui est à l’avantage des Blancs dans la partie Kasparov-Short, Londres rpd (1) 1987.

9.Fa3 Fxa3
10.Cxa3 0-0

Je vais vous montrer des exemples de comment peut continuer la partie à partir de cette position

Analyse

11.Ce5 b6
12.Cc2 Fb7
13.Ce1 Ca6
14.cxd5 exd5

Je pense que 14…cxd5 est aussi suffisant pour maintenir l’équilibre, mais comme les coups a2-a4 et a7-a5 ont déjà été joué, je choisirais …exd5. Les Noirs peuvent alors continuer par …Ca6-b4 et …c6-c5.

15.C1d3 c5
16.e3 Tac8
17.Tc1 Ce4

Les Noirs sont bien (…Ca6-b4 et …Fb7-a6 vont suivre).

Akopian – Ulybin
Mamaia jr Wch 1991

11.Ce5 b6
12.Dc2 Fb7
13.Tfc1

Les Blancs menacent maintenant 14.c5

13…Ca6
14.cxd5 cxd5 

Cette capture est forcée puisque 14…exd5 est impossible, et 14…Cb4 15.d6! Dxd6 16.Db2 suivi de Cac4 est bon pour les Blancs.
Cette position semble sans danger, mais après analyse je n’ai toujours pas trouvé de facon claire d’égaliser pour les Noirs. Les Blancs n’ont rien de spécial, mais les Noirs doivent faire face à une longue est ennuyeuse défense dans une position légérement inférieure. Voici encore quelques coups :

15.Cb5 Tac8
16.Dd2 Cb4
17.h3 Ce4
18.Fxe4 dxe4
19.Txc8 Txc8
20.Tc1 Txc1+
21.Dxc1 Cd5
22.e3 g5?!
23.Dd1! Fa6
24.Dh5

Les Noirs sont en difficulté.

 

Pendant la préparation de ma partie contre Akopian, dans le championnat 1991 d’URSS, j’ai choisi un autre plan, me décidant à combattre immédiatement pour la case e5 :

Akopian – Kramnik
USSR Ch (Moscou) 1991

11.Ce5 Cbd7

Les Noirs menacent le Cavalier Blanc, mais la case d7 n’est pas aussi bonne que l’avant-poste en a6.

12.Cd3 b6
13.Dc2 Fa6
14.Tfc1 Tac8
15.Db2 Ce4

Objectivement la position est certainement égale. Les Noirs ont …c6-c5 (et peut-être même …g7-g5), alors que les Blancs devraient avoir pour objectif de pousser b3-b4 au bon moment. Akopian décida de jouer cela immédiatement, bien que le calme 16.Tc2!? et 17.Tac1 méritent l’attention.

16.b4 axb4
17.Cxb4 Fb7
18.e3 c5
19.Cd3 cxd4

nulle

Apres la partie Akopian et moi avons trouvé une longue variante menant à une finale nulle après 15 coups, bien que c’est au-dessus de mes forces de m’en souvenir maintenant.

Tournons nous maintenant vers la disposition avec le Fou en b2.

8.Cbd2 b6
9.Ce5 Fb7
10.Fb2 0-0
11.Tc1

Maintenant après 11…Cbd7 12.cxd5! cxd5 13.Cdc4! les Blancs échangent le Cavalier contre le Fou de cases noires des Noirs, après quoi ils sont considérablement mieux, comme dans la partie Tukmakov-Dolmatov, Odessa 1989. C’est la pointe de 9.Ce5, les Noirs ne peuvent pas jouer …Cbd7 (si les Blancs avaient joué e2-e3 à la place de Ce5, les Noirs pourraient jouer 11…Cbd7 suivi de …c6-c5 avec une partie facile). Cependant, les Noirs trouvent un autre avant-poste pour leur Cavalier.

11…a5

Les Noirs envisagent de jouer 12…Ca6 suivi plus tard de …c6-c5, ce qui est un plan logique. 11…Ce4 est une autres possibilité. Alors 12.Cxe4 est possible (12.cxd5 cxd5 13.Cxe4 dxe4 a également besoin d’être vérifié). Après 12…fxe4 13.f3 exf3 14.exf3 (14.Txf3 Txf3 15.Fxf3 Cd7 16.cxd5 Cxe5!? 17.dxe5 Fc5+ ne donne rien aux Blancs). La réponse noire classique est 14…Fxe5 15.dxe5 c5 (menacant 16…d4) 16.cxd5 Fxd5. Si les Noirs ont le temps de finir leur développement ils seront bien, mais d’un autre coté après 17.f4 ils doivent faire attention à f4-f5. Cela demande de plus amples analyses. La position après 11…a5 a été obtenue un certain nombre de fois en pratique :


Chiburdanize – Agdestein
Haninge 1988

12.Cd3 Ca6

12…Cd7 est également possible.

13.Cf3 Cb4
14.c5 bxc5
15.dxc5 Fc7
16.a3

Bien sur, les Blancs espèrent 16…Cxd3 17.exd3, mais de manière toute à fait inattendue Agdestein déplaca son Cavalier vers d7 via a6 et b8. Une manœuvre originale et forte !

16…Ca6!
17.Cfe5 Cb8

La position des Blancs semble bonne, mais en fait ils n’ont rien.

18.f3 Cbd7
19.Cxd7 Cxd7
20.e4 fxe4
21.fxe4 Txf1+
22.Dxf1 Fa6
23.Dd1 Tb8

Les Noirs ont pris l’initiative.

Tukmakov-Agdestein
Dortmund 1987

Dans cette partie les Blancs ont choisi de rapatrier leur Cavalier Dame :

12. Cb1

Les Blancs veulent déplacer leur Cavalier en c3 de manière à échanger les pions en d5 et (après …cxd5) suivi de Cc3-b5. Ce plan prend du temps, et le Cavalier b8 des Noirs n’est plus obligé d’aller en a6.

12…Cbd7
13.cxd5 cxd5
14.Cc4

14…b5!

Les Noirs acceptent d’échanger une paire de pièces mineures. Alors leur pion va avancer en b4, bloquant l’aile-Dame blanche.

15.Cxd6 Dxd6
16.Cc3 Fa6
17.Dd2 Tfc8
18.f3 b4
19.Cd1 a4
20.Ca3

Après 20.bxa4 les pions blancs sur la colonne –a sont terriblement faibles et vont vite être perdus.

20…a3

Les Noirs ont un avantage évident. C’est une bonne illustration de ce qui était mentionné plus tôt, le destin peu enviable des Fous Blancs dans ce système. Comparez les Fous de cases blanches en g2 et a6 , lequel des 2 est mauvais ?

Voici une continuation plus solide pour les Blancs :

12.e3 Ca6
13.De2

Maintenant les Noirs répondent habituellement par 13…Ce4.
Dans la partie suivante, les Noirs ont préféré choisir un plan intéressant, bien que stratégiquement risqué :

Petursson – Dolmatov
Akureyri 1988

13…Fxe5?!
14.dxe5 Cd7
15.Tfd1 Cac5
16.Cf3 Tac8
17.Fa3 Tfe8
18.Db2

18…g5!

A première vue cela semble une décision douteuse. En fait, en avancant le pion vers g4, les Noirs créent des menacent vers le pion e5.

19.Ce1 g4

Les Noirs menacent 20…Dg7. Petursson a rapidement simplifié la partie :

20.Fxc5 Cxc5
21.Cd3 Cxd3
22.Txd3

La position semble à peu près égale.

Maintenant voyons Nigel Short jouant de manière classique avec les Noirs :

Petursson – Short
Reykjavik 1987

13…Ce4
14.Tfd1 Cc7

Récemment, l’idée provocatrice 14…Cb4!? 15.a3 Ca6 a également été testée, et les Blancs ont des problèmes avec le pion a3.

15.f3 Cxd2
16.Dxd2 a4
17.a4 fxe4
18.fxe4 axb3
19.axb3 Fxe5
20.dxe5 Tad8
21.exd5 exd5

La position noire est préférable. Maintenant ils vont jouer …c6-c5, et préparer …d5-d4, ou forcer un échange favorable sur d5. Une de leur pièces va aller sur e6, bloquant le pion e5 et par conséquent limitant la mobilité du Fb2. La position du roi Blanc est quelque peu affaiblie, et dans le futur il pourrait succomber à l’attaque noire. Je vais vous montrer comment la partie a continué sans commentaire :

22.De3 c5 23.De2 Fa6 24.Ta1 d4 25.Fc1 b5 26.Ff4 De6 27.Dh5 bxc4 28.Fh3 Db6 29.bxc4 Fxc4 30.Tdb1 Dc6 31.Ta7 De4 32.Tba1 Fd5 33.Txc7 Dh1+ 34.Rf2 Txf4+ 35.gxf4 Dxh2+ 36.Re1 Dg3+ 37.Re2 Fc4+ 38.Rd1 Dd3+ 0-1

Comme vous pouvez le voir, dans tous les exemples que nous avons examiné les Noirs n’ont pas de problème spécial dans l’ouverture, ils finissent simplement leur développement et sont armés pour contrer l’activité de leur adversaire. La poussée e3-e4 ne promet rien en particulier (et est à double-tranchant), et aucun autre plan ne promet grand chose aux Blancs. Après s’être rendu compte que la disposition avec Fb2 et Cbd2 ne promettait rien, une nouvelle idée est apparue :

8.Ce5

Les Blancs souhaitent empêcher le développement du Fou en b7. 8…b6? 9.cxd5! cxd5 permet 10.Cc4! avec avantage. Je ne considère pas la position après 9…exd5 comme étant favorable aux Noirs. Ils ont une structure qui est caractéristique de la défense ouest-indienne, mais ici le pion est plus faible en f5 qu’en f7. Cette règle n’est cependant correcte que lorsque le pion est en b6, en b7 la reprise …exd5 est bonne.

8…0-0
9.Fb2

9.Cd3 est aussi connu, mais les Noirs ont à nouveau l’option b7-b6.

9…Fd7
10.Dc1 Fe8
11.Fa3 Cbd7

En ayant manœuvré le Fou en e8, la finale qui résulte de 11…Fxa3 12.Dxa3 Dxa3 13.Cxa3 n’est plus agréable pour les Noirs, car ils n’ont plus le temps de jouer …c6-c5.

12.Cd3 

Dans la partie Timman-Short, Bruxelles 1987, les Noirs ont joué le coup non logique 12…Ff7. Apres 13.Fxd6 Dxd6 14.Da3 Dxa3 15.Cxa3 Tfe8 (avec l’idée de continuer par 16…e5) 16.f4 Timman a obtenu une finale avantageuse et a fini par gagner la partie.
Dans la partie suivante les Noirs ont joué plus logiquement :

Ki.Georgiev – Knaak
E.Germany-Bulgaria 1987

12…Fh5

Si vous voulez placer le Fou en f7, alors vous ne devez le faire qu’après avoir d’abord déplacé le Cavalier blanc en f4.

13.Te1

Ou bien 13.Cf4 Ff7 14.Fxd6 Dxd6 15.Da3 Dc7, et le plan des Noirs est …dxc4 suivi de …e6-e5.

13… Tae8
14.Fxd6 Dxd6
15.Da3 Dc7
16.Cd2 Ce4
17.Cf3 dxc4 !
18.bxc4 c5

Une transformation du centre qui est typique de cette variante.

19.Tac1 a6

19…cxd4!? Est une autre possibilité

20.e3 Fxf3!

A ne jouer que maintenant, quand les Blancs ne peuvent pas reprendre avec le pion e.

21.Fxf3 e5
22.Fxe4 fxe4
23.Cxc5 exd4
24.exd4 Cxc5
25.Dxc5 Dxc5
26.dxc5 Tf5
27.Tb1 Te7

La finale avec 4 Tours est nulle.

Par conséquent un plan plus convainquant a été trouvé pour les Noirs :

9…Cbd7!?
10.Cd2 a5

Une situation amusante : il n’est pas facile pour les Noirs de continuer leur développement (ils ne peuvent que viser les échanges avec …Ce4), mais aucun plan spécifique n’est visible pour les Blancs non plus. Un type de zugzwang mutuel est apparu juste à la sortie de l’ouverture ! Voici deux exemples :

1) Adorjan – Moskalenko, Hongrie 1990 : 11.a3 Ce4 12.Cdf3 Cxe5 13.Cxe5 Fxe5 14.dxe5 b6 (avec l’idée de 15…Fa6) 0,5-0,5. Les Blancs n’ont rien, ses fous sont si enfermés qu’il est impossible de parler d’avantage de la paire de Fous, en fait l’opposé est vrai.
2) La partie Ruban-Meister, Hongrie 1990 continua par 11.Cdf3 Ce4 12.Dc2 et maintenant 12…Cxe5 13.Cxe5 Fxe5 14.dxe5 b5 15.f3 Cg5 16.cxb5 cxb5 17.Tfc1 avec un avantage blanc. Cependant, après le correct 12…a4! 13.Cxd7 (13.bxa4 Fxe5, et les pions sur la colonne –a sont très faibles) 13…axb3 14.axb3 Fxd7 la position blanche n’est en aucun cas meilleure.

Pour conclure cette partie, je vais vous montrer une de mes parties.

Van Wely – Kramnik
Arnhem jr Ech 1990

7.b3 De7
8.Fb2 b6
9.Cbd2 Fb7
10.Ce5 0-0
11.Cdf3

Mon adversaire n’a aucune expérience des finesses de l’ouverture, il laisse les Noirs développer leur Cavalier vers d7 sans problème.

11…Cbd7
12.Dc2 Tac8

Menacant c6-c5

13.cxd5 cxd5
14.Dd3 Ce4
15.Cxd7

Les Noirs menacaient 15…Cxe5 16.dxe5 Fa3

15…Dxd7
16.Ce5 De7
17.f3 Cf6
18.Tac1 Cd7
19.Cxd7 Dxd7
20.Txc8 Txc8

Les Blancs ont le choix entre le sûr 21.Tc1 et le plus actif 21.e4. Quelle variante est correcte ?

21.e4?!

Après avoir joué son coup, mon adversaire me proposa la nulle. S’il l’avait fait après 21.Tc1, j’aurais certainement été obligé d’accepter.

21…dxe4
22.fxe4 Fxe4
23.Fxe4 fxe4
24.Dxe4 Fe7!

Une manœuvre très forte, qui a été sous-estimée par mon adversaire. Ici aussi il aurait du proposer un échange de Tour avec 25.Tc1

25.Te1?! Ff6

Si le pion e6 est capturé, la Tour noire vient en c2. Après 26.Te2 j ai défendu le pion par …Tc6, suivi de …b6-b5-b4, ai échangé les Dames avec …Dd5, placé ma Tour en a6, mon Roi sur f7, et mon pion en h5. J ai pu gagner ensuite une finale de Fous très intéressante.

2) Le plan avec Ff4

 

7.Ff4 Fxf4

Si les Noirs ne capturent pas immédiatement, les Blancs vont jouer 8.e3 et prendre plus tard en f4 avec le pion –e.

8.gxf4 0-0

Il n’existe pas d’article bien écrit sur cette variante. Maintenant les Blancs jouent généralement 9.Cbd2 ou 9.Ce5, alors que 9.e3 doit transposer.
Puisque l’aile-Roi blanche a été affaiblie par l’échange sur f4, amener le Fou vers h5 est maintenant plus effectif qu’après 7.b3.
Les Noirs peuvent également envisager d’ouvrir la colonne –g avec …g7-g5. En effet, la stratégie standard est de transférer le Fou en h5, le Cavalier vers e4 et d7, coller le Roi en h8 et ouvrir la colonne –g. Evidemment les Blancs doivent empêcher ce plan.
Jouons ces coups :

9.Cbd2 De7
10.Tc1

Le coup suivant est une erreur :

10…Fd7?

Pourquoi ? Les Blancs continuent par

11.Db3! Fe8
12.Ce5 Fh5
13.e3

Les Noirs ont des difficultés à développer leurs pièces. Le Cb8 ne peut pas aller en d7, et en a6 il est hors-jeu.

13…Rh8
14.Tc3

14.Rh1!? est aussi possible.

14…Ca6
15.Da3 Cb4
16.c5

Les Blancs sont mieux.
Ainsi, si l’on veut développer le Fou en d7 il faut le faire avant …De7. Voici quelques exemples supplémentaires :

P.Nikolic – Salov
Leningrad 1987

9.Cbd2 Fd7
10.Db3 Db6
11.e3 Fe8

Maintenant les Noirs sont prêts à développer leur Cavalier b8 vers d7. Les Blancs se dépêchent d’échanger les Dames avant que la Dame recule vers c7.

12.Dxb6 axb6
13.Ce5 Fh5
14.Ff3 Fxf3
15.Cdxf3 Ca6

Bien que la position blanche soit légèrement la plus agréable, il n’y a pas de chances réelles de victoire. La partie se termina par une nulle.

Kalinichev – Glek
URSS 1987

9.Cbd2 Cbd7

C’est aussi un plan raisonnable. Les Noirs veulent échanger les Cavaliers au centre, après quoi ils ne devraient pas rencontrer de problème.

10.Tc1

10.e3 suivi de 11.Dc2 est plus précis.

10…Ce4
11.e3 De7

Après 12.a3 une partie continua par 12…Cdf6 13.Ce5 Fd7 14.f3 Cd6 15.Rh1 Fe8 16.Tg1 Fh5. Les Noirs jouèrent alors …Rh8 et …Tg8 ; et après c4-c5, ont reculé leur Cavalier vers f7 et préparé …g7-g5. Les Blancs n’ont simplement aucune manière de l’empêcher.Comme d’habitude, le Fg2 n’est en aucun cas mieux placé que celui en h5.

12.Cxe4

12…dxe4?!

Une solution originale ! Cependant, le standard 12…fxe4 est plus sûr. La suite des événements pourrait être alors 13.Cd2 Cf6 14.f3 exf3 15.Cxf3 Fd7 16.Ce5 Fe8. Les Noirs veulent jouer 17…Cd7 et après l’échange des Cavaliers, déplacer leur Fou vers f5 via g6. Si ils y parviennent, alors les Blancs vont devoir se battre pour égaliser.

13.Cd2?!

13.Ce5 est une meilleure possibilité

13…c5
14.Cb3

N’importe ou mais pas ici !

14…b6
15.dxc5 Cxc5
16.Cxc5 bxc5

Les Blancs sont beaucoup moins bien. La poussée e6-e5 est menaçante, le Fg2 est enfermé, et si les Blancs essaient de le faire revivre au moyen de f2-f3 le probable échange de Fou le long de la grande diagonale affaiblira leur aile-Roi.

La partie que je veux vous montrer maintenant s’est terminée par une défaite blanche en seulement 23 coups. Ce n’est pas surprenant, en regardant la partie vous avez l’impression que les Blancs ne savaient simplement pas où placer leur pièces, ou quels changements de structure leurs étaient favorables et lesquels ne l’étaient pas.

Shabalov – Vyzhmanavin
URSS 1987

9.Cc3 Cbd7

9…Fd7? Est faux : 10.Db3 Db6 11.Ca4 Dxb3 12.axb3 et les Noirs ont une finale difficile.

10.Ce5 Ce4

 

11.Cxe4? fxe4

L’échange des Cavaliers sur e4 favorise les Noirs.Maintenant vient la seconde erreur positionnelle, les Blancs permettent un échange sur e5. Ils auraient du continuer avec 12.Cxd7 Fxd7 13.e3 Fe8 14.f3, bien qu’après 14…exf3 et 15…Fg6 les Noirs ont l’avantage.

12.e3? Cxe5
13.fxe5

13.dxe5 g5 est même pire.

13…Fd7

Le moindre mal pour les Blancs maintenant est 14.f3, après quoi 14…exf3 suivi d’un positionnement du Fou en g6 donne l’avantage aux Noirs. Pour une quelconque raison les Blancs ont amené leur Dame sur l’aile-Dame, loin de l’action.

14.Db3? b6
15.cxd5 cxd5
16.Tac1 Dg5
17.Tc7 Fe8

La Tour semble bien en c7 mais c’est tout. Pendant ce temps l’attaque noire à l’aile-Roi est apparemment inarrétable.

18.Rh1 Fh5
19.Da3 Fe2
20.Tg1 Txf2
21.Fxe4 Tf1
22.Txf1 Fxf1
23.Dd6 Dg4!

Les Blancs abandonnèrent à cause de 24.Fxd5 Fg2+!

Dans l’exemple suivant ce sont les Noirs qui ont joué l’ouverture de manière imprécise :

Beliavsky – Van der Wiel
Amsterdam 1990

9.e3 Cbd7
10.Ce5 Cxe5?!

10…Ce4 aurait du être joué

11.dxe5!

Précédemment dans ce genre de positions tout le monde prenait avec le pion –f, même Beliavsky. La seconde partie de son match contre Salov, Vilnius 1987, continua par 11.fxe5?! Cg4 (11…Cd7 12.f4 b6 est également bon) 12.Cd2 Fd7 13.h3 Ch6 14.f4 Fe8 15.Rh2 Rh8 16.De2 g5 avec d’excellentes chances noires.

11…Cd7

Beliavsky nota qu’après les coups 11…Ce4 12.b4! (le Cavalier est en danger !) 12…Db6 13.a3 a5 (13…dxc4 14.Fxe4 fxe4 15.Cd2 avec un clair avantage blanc) 14.c5 Da7 15.f3 axb4 16.fxe4 Dxc5 17.Dd2 la pièce supplémentaire blanche est plus importante que les pions.
La conclusion est que les Noirs ne devraient pas échanger sur e5 avec les Cavaliers en b1 et f6. Cela arrive parfois, vous faites juste une imprécision, et il devient alors difficile de vous sauver.

12.Cd2 De7
13.Tc1 Td8
14.Dc2 Cf8
15.Cb3 Cg6

Van der Wiel espère créer des menaces contre le Roi blanc, mais cela va n’aboutir a rien car le Fc8 est trop éloigné de l’aile-Roi.

16.cxd5 exd5
17.Cd4 Ch4
18.Fh3 g5
19.Rh1 g4

Au cas de 19…gxf4 20.exf4 les Blancs vont amener une Tour en g5

20.Tg1 h5
21.Ff1 Tf8
22.f3 Tf7
23.Df2 Cg6
24.Fd3 Rg7
25.b4!

Les Noirs sont mal sur les 2 ailes. Après quelques coups supplémentaires, il ne pu plus rien faire avec cette position misérable.

Novikov – Kramnik
Moscou 1991

9.e3

Novikov m a dit apres notre partie qu’il avait choisi le système avec 7.Ff4 et 9.e3 justement parce que la partie Beliavsky-Van der Wiel lui avait fait forte impression, avant il préférait jouer d’autres structures.

9…De7

Je voulais un combat, donc je n’ai pas joué 9…Fd7 10.Db3 Db6.

10.Cbd2 Cbd7
11.Dc2 Ce4
12.Cxe4

Il n’est pas évident de suggérer autre chose pour les Blancs. J avais pour but de continuer par 12…Rh8 ou 12…Cdf6 13.Ce5 Fd7 14.f3 Cd6, et alors continuer par le plan classique …Fe8-h5, …Rh8, …g7-g5.

12…fxe4

Ici la capture 12…dxe4 aurait menée à une position difficile après 13.Ce5 que les Noirs poursuivent par 13…Cxe5 14.dxe5 ou 13…c5 14.Dc3.

13.Cd2

Bien sur, par le coup de Shabalov 13.Ce5? Cxe5 avec de meilleures chances noires.

13…Cf6
14.f3 exf3
15.Cxf3 Fd7
16.Ce5 Fe8

Vous connaissez déjà le plan noir : échanger les Cavaliers avec 17…Cd7, et déplacer le Fou vers g6. Les Blancs doivent se battre contre cela.
17.Tf3 Cd7
18.Th3! h6
19.Cg4

nulle

Après l’évident 19…Cf6 le Cavalier retourne vers e5.
On pourrait essayer de montrer qu’en jouant 19.Cxd7 les Blancs auraient pu garder une meilleure position, mais en fait ce n’est pas le cas. J’aurais répliqué par 19…Fxd7 (avec l’idée 20…e5). Après 20.Th5 Tf5! 21.Txf5 exf5 22.cxd5 Dxe3+ 23.Df2 Dd3 les Blancs doivent répéter les coups : 24.Ff1 (24.Te1 Te8) 24…De4 25.Fg2, etc… [20.Tg3 c5 21.dxc5! Dxc5 22.Dg6 Tf7 23.cxd5 exd5 24.Td1 donne un clair avantage blanc. Le jeu noir doit être amélioré quelque part , peut être en ne jouant pas 9…De7 – Dvoretsky ].
Dans cette partie les deux joueurs ont joué précisément, et aucun d’entre eux n’est parvenu à obtenir un avantage. Cela se conforme au point de vue actuel de la théorie sur le Stonewall – et les Noirs peuvent en profiter !

Conclusion :

La revue théorique du Stonewall faite par notre ami Vladimir est une mine d’information sur les plans à jouer et donne beaucoup d’idées sur ce qu’il faudrait faire avec les Blancs. Attention cependant, cette revue n’est pas du tout exhaustive et ne parle pas des plans plus passifs ni du plan considéré comme le plus fort : quand le Cavalier g1 va en h3 et non pas en f3.
Tous les joueurs de Bird souhaitant jouer le Stonewall vont ainsi devoir considérer les différents plans possibles et étudier si les Noirs n’ont pas de moyen trop facile pour égaliser (je pense par exemple à un rapide Ce4 suivi de f5, visant à obtenir une position symétrique) et si la variante dangereuse du Stonewall avec Ch3 est également redoutable avec un temps de moins.
Bref, cette revue doit nous apporter matière à réflexion mais c’est à nous de déterminer si le temps de plus peut donner un véritable avantage.

Les blancs jouent Ch3 !

Peut être la variante la plus dangereuse contre le Stonewall, l’idée de de ce coup est de rejoindre la case d3, afin d’exploiter la faiblesse structurelle du stonewall en e5 ! L’autre chemin pour accéder à d3 est f3/e1/d3. Cependant l’option h3 permet de jouer Ff4 sans avoir peur dune déstructuration par Fd6 xFf4 et g3 x f4 !

Stonewall avec Ch3

Commençons par quelques gains blancs !

Cliquez sur … pour accéder à toutes les parties d’illustration !

Pour continuer quelques gains noirs

Cliquez sur … pour accéder à toutes les parties d’illustration !

Laisser un commentaire