Début Bird

Le Début Bird est une ouverture du jeu d’échecs caractérisée par le coup 1.f4. Elle tire son nom du maître anglais du xixe siècle Henry Bird.

Début Bird

Selon ChessBase, chez les maîtres, 1.f4 est le sixième coup en popularité. Il est bien moins populaire que l’ouverture de flanc symétrique 1.c4 (la partie anglaise) principalement parce que 1.f4 affaiblit quelque peu l’aile roi blanche. Un des rares grands maîtres à l’avoir employé régulièrement est le Danois Bent Larsen.

La réponse la plus courante des Noirs est 1…d5, et le jeu peut prendre l’allure d’une défense hollandaise (1.d4 f5) avec les couleurs inversées. Les Blancs vont alors soit placer le fou roi en fianchetto avec Cf3, g3, Fg2 et O-O avec une structure comme une hollandaise Leningrad inversée, soit adopter une formation stonewall avec les pions en d4, e3 et f4 et tenter une attaque à l’aile roi, ou bien encore placer leur fou dame en fianchetto pour augmenter l’emprise sur la case e5. Une autre stratégie, par analogie avec la variante Iline-Jenevski de la défense hollandaise, consiste pour les Blancs à jouer e3, Fe2, O-O, d3 et à essayer de réaliser la percée e3-e4 de diverses façons, par exemple Ce5, Ff3, De2 et finalement e3-e4 ou simplement Cc3 suivi par e4.

La réponse noire la plus aiguë est 1…e5!? (le gambit From, du nom du joueur danois Severin From 1828–1895). Les Blancs peuvent alors transposer dans un gambit du roi avec 2.e4. S’ils préfèrent rester dans la Bird, le jeu peut continuer par 2.fxe5 d6 (2…Cc6 est aussi possible, et alors le MI Timothy Taylor, dans son livre sur la Bird de 2005, recommande 3.Cc3 Cxe5 4.e4 avec l’intention de jouer 5.d4 plutôt que 3.Cf3?! g5! et les Noirs sont bien) 3.exd6 Fxd6. Les Blancs doivent maintenant jouer 4.Cf3 (et si 4…g5 alors soit 5.g3 g4 6.Ch4 ou 5.d4 g4 6.Ce5), évitant surtout 4.Cc3?? Dh4+ 5.g3 Dxg3+ 6.hxg3 Fxg3 mat. 4…Cf6, menaçant 5…Cg4 et 6…Cxh2! est aussi possible. Ce gambit peut donner aux Noirs une attaque dévastatrice si les Blancs font un faux-pas. Taylor estime que ce coup est douteux, mais les Blancs doivent jouer très précisément pour repousser l’attaque des Noirs.

Une autre réponse agressive, mais bien plus rare est 1…g5?!, le gambit Hobbs, qui continue normalement avec 2.fxg5 h6, une sorte de miroir du gambit Benko. Les Blancs peuvent simplement rendre le pion avec 3.g6, laissant les Noirs avec une aile roi affaiblie après 3…fxg6. Une variante en est le gambit Hobbs-Zilbermints 1…h6 avec l’intention 2…g5, les Blancs peuvent jouer 2.e4 g5 3.d4!.

Le coup flexible 1…Cf6 est aussi possible. Si les Blancs jouent alors 2.b3?! (2.Cf3 est plus sûr), 2…d6! 3.Fb2 (ou 3.Cf3 e5! 4.fxe5 dxe5 5.Cxe5?? Dd4!) e5!, une sorte de gambit From retardé, développé par le maître international Michael Brooks, est dangereux pour les Blancs, par exemple 4.fxe5 dxe5 5.Fxe5 Cg4! 6.Fb2 (6.Fg3 est traité de la même façon) Fd6! et les Blancs ont de gros problèmes, car 7.Cf3 Cxh2! menace 8…Fg3#.

Une autre réponse populaire est 1…g6, une sorte de défense moderne qui peut transposer en défense hollandaise inversée (si les Noirs jouent …d5 et …c5) ou une défense sicilienne (si les Blancs jouent e4 et les Noirs jouent …c5). Les Noirs empêchent les Blancs de jouer sur la diagonale a1-h8. 1…c5 est un autre coup raisonnable, espérant une transposition dans le gambit Tal, une variante favorable de la défense sicilienne, avec 2.e4 d5! 3.exd5 (3.Cc3 la variante toilettes est aussi possible) Cf6, mais les Blancs n’y sont pas obligés, et peuvent se développer plus lentement avec 2.Cf3 suivi par g3, Fg2, d3 et plus tard éventuellement e4.

La variante inhabituelle 1…b6!? est connue et plus solide théoriquement que le même coup après 1.e4 ou 1.d4 car 1.f4 ne contribue pas au développement blanc, et affaiblit la diagonale a8-h1 car le coup f3 n’est plus possible pour soutenir le centre blanc. Le jeu continue typiquement avec 2.e4 Fb7 3.d3. De même, 1…b5!? une forme de la défense polonaise, est aussi possible. Après le naturel 2.e4 Fb7, les Blancs n’ont pas de bonne manière de protéger e4 tout en maintenant leur attaque sur b5, car 3.Cc3? b4 4.Cd5 e6 gagne un pion.

Un autre coup rare est 1…Ch6!? avec l’idée de contrer 2.b3 par 2…e5, une autre forme de gambit From retardé, et contre 2.e4 d5! Cependant, 2.Cf3 évite ces deux variantes.

Si les Noirs choisissent la réponse symétrique 1…f5, la réponse la plus agressive des Blancs est 2.e4, avec des variantes possibles telles que 2…fxe4 3.Cc3 Cf6 4.g4, le gambit suisse. Ce gambit a été nommé par Aleksander Wagner (1868–1942) un joueur et analyste polonais qui l’a joué pour la première fois dans une partie par correspondance en Suisse Wagner–Kostin 1910-1911.

Un des sites les plus à la pointe de la théorie de l’ouverture Bird est le site français http://ouverturebird.free.fr qui regroupe plusieurs amateurs de différents pays et de niveaux élo différents.

Laisser un commentaire