Début Benko/Attaque Réti

Aux échecs, l’ouverture du fianchetto roi (aussi connue sous les noms d’ouverture Benko, d’ouverture hongroiseBarczay ouBilek) est une ouverture d’échecs caractérisée par le coup 1.g3.

début Benko

Elle doit son nom au joueur américain d’origine hongroise Pal Benkoqui l’a employée avec succès contre les champions Bobby Fischer et Mikhail Tal au tournoi des candidats de Curaçao en 19621.

1.g3 est le cinquième premier coup en popularité, il est généralement suivi par 2.Fg2, plaçant le fou en fianchetto. Il est fréquent que l’ouverture transpose en partie catalane, en attaque est-indienne, ou dans une variante de la partie anglaise. Après 1.g3 e5 2.Fg2 d5 3.Cf3 suivi du roque par exemple, les Blancs ont une avance de développement et le roi en sécurité, tandis que les Noirs occupent le centre.

En dépit de sa relative popularité, l’ouverture n’a pas de code ECO spécifique et est classée avec les débuts irréguliers (A00)2. Cependant, la transposition dans une ouverture avec un classement propre est fréquente.

Notes

  1.  Edmar MednisHow Karpov Wins, Courier Dover Publications, 1994
  2.  Encyclopédie des ouverture d’échecs, Volume A, 4e édition, Informateur des échecs

Références

Lien externe

Sur les autres projets Wikimedia :

Pal Benko, né Pál Benkő le 15 juillet 1928 à Amiens (France), est un joueur d’échecs américain d’origine hongroise. Il estgrand maître international et compositeur de problèmes d’échecs.

Description de cette image, également commentée ci-après

Sommaire

  • 1 Biographie
  • 2 Candidat au championnat du monde
  • 3 Autres résultats
  • 4 Résultats aux olympiades
  • 5 Ouvertures
  • 6 Une partie remarquable
  • 7 Bibliographie
  • 8 Notes
  • 9 Liens externes

Biographie

Benko est né en France mais a grandi en Hongrie, il est le champion d’échecs de Hongrie à l’âge de 20 ans. Il émigre auxÉtats-Unis en 1958 après sa défection au terme du championnat du monde étudiant par équipe à Reykjavik en 1957. Il obtient le titre de grand maître de la Fédération internationale des échecs en 1958.

Candidat au championnat du monde

Benko obtient ses meilleurs résultats au cours des tournois des candidats au titre de champion du monde, en 1959 et 1962. Les huit meilleurs joueurs du monde étaient présents à ces deux éditions.

Il se qualifie pour le tournoi interzonal en 1970, les vainqueurs s’affrontant ensuite au cours des matchs des candidats. Il abandonne cependant sa place qualificative au profit de son compatriote Bobby Fischer qui remporte le championnat du monde d’échecs 1972.

Autres résultats

Pal Benko en 1970

Benko finit premier (seul ou ex æquo) à huit Opens des États-Unis, en 1961, 1964, 1965, 1966, 1967, 1969, 1974 et 1975. Il remporte également l’Open du Canada en 1964.

Résultats aux olympiades

Il obtient aussi des résultats remarquables en compétition par équipe. Il défend les couleurs de la Hongrie aux Olympiades étudiantes deReykjavik en 1957 au premier échiquier, avec un score de 7,5/12 et contribuant à la 4e place finale de son équipe. Il avait aussi joué pour la Hongrie à l’Olympiade d’échecs de Moscou en 1956 au 3e échiquier avec un score de 10/15 et une médaille de bronze collective. Il émigre ensuite aux États-Unis, mais ne défend pas les couleurs de son pays d’accueil avant 1962. Il participe ensuite à six reprises aux Olympiades sous les couleurs américaines1 :

Année Lieu Échiquier Score Classement final
des États-Unis
1962 Varna 2e 8/12
(médaille de bronze)
4e
1964 Tel-Aviv 2e 9,5/14 6e
1966 La Havane 3e 8/12 2e (médaille d’argent)
1968 Lugano 3e 6/12 4e
1970 Siegen 4e 8,5/12 4e
1972 Skopje 3e 9,5/16 9e

Ouvertures

Deux ouvertures portent son nom:

En plus de ses succès sur l’échiquier, Benko est aussi un expert reconnu des finales, et un compositeur de problèmes et d’études de finales. Il a obtenu le titre de maître de la composition échiquéenne de la FIDE. Il a aussi signé un livre sur le gambit Benko dans les années 1970. Il a eu une rubrique régulière sur des finales dans le magazine Chess Lifede la Fédération américaine des échecs pendant plusieurs dizaines d’années. En 1991, il publie le livre Winning with Chess Psychology et en 2003, il signe une édition revue deBasic Chess Endings de Reuben Fine.

Une partie remarquable

 Benko position après De1
après 32.De1

Lajos Portisch – Pál Benkő
11e Championnat de Hongrie, 1955

1.d4 Cf6 2.c4 g6 3.Cc3 Fg7 4.e4 d6 5.f3 0-0 6.Fe3 e5 7.d5 c5 8.g4 h5 9.h3 Ch7 10.Dd2 h4 11.g5 f6 12.gxf6 Dxf6 13.Th2 Ca6 14.Tg2 Cc7 15.Fd3 Rh8 16.0-0-0 g5 17.Txg5 Cxg5 18.Fxg5 Dg6 19.f4 Fh6 20.Cf3 Fxg5 21.Cxg5 Txf4 22.Tg1 Fd7 23.Ce2 Tf2 24.De3 Df6 25.Cf7+ Dxf7 26.Dh6+ Dh7 27.Dxd6 Ce8 28.Dxe5+ Cf6 29.Dc3 Tg8 30.e5 Txg1+ 31.Cxg1 Ff5 32.De1 (diagramme)

32…Dh6+! 33.Rd1 Fxd3 34.Dxf2 Ce4 35.Dg2 De3 36.e6 Cf2+ 0-1

Bibliographie

Notes

Liens externes

Laisser un commentaire