La variante symétrique fermée

1.ç4 ç5 2.Cç3
S’il est dans l’intention des Blancs de fianchetter leur Fou du Roi et de retarder d4 ou de l’omettre totalement, alors Cc3 est peut-être plus approprié que Cf3, particulièrement parce que Cge2 évite l’obstruction du Fou à g2. D’un autre côté, 2.Cc3 est une invitation pour les Noirs à imiter les mouvements blancs.
2…. Cç6 3.g3
Les Blancs pourraient essayer 3. Cf3, car 3. …Cf6 4. d4 transposerait dans la partie Stean – Spassky, mais juste à ce moment les Noirs pourraient volontiers jouer 3. … g6, et 4. g3 en reviendrait à cet article. Il y a cependant une ligne indépendante qui vaut la peine d’être mentionnée : 3. Cf3 g6 4.d4 çxd4 5.Cxd4 Fg7 6. Cç2

 Diag41

Cliquez sur l’image ci dessous pour agrandir l’image !

variante symétrique fermée 1

Cliquez sur les … pour accéder aux parties d’illustration!

Maintenant 6. … Cjf6 ressemblerait à la variante Rubinstein, mais avec les couleurs inversées. Toutefois, étant donné que les Blancs espèrent jouer e4 et Ce3 pour dominer d5, les Noirs forcent habituellement les événements avec 6. … Fxç3+!? en échangeant leur Fou en vue de créer des pions doublés isolés sur la colonne «c» semi-ouverte. Sokolov analyse 7. bxç3 Da5 8. e4!? (8.Fd2 et 8.Dd2 sont trop passifs.) 8….Cf6 (8…. Dxç3+ 9.Fd2 est une transposition.) 9. f3 Dxç3+ 10.Fd2 De5 11.Ce3! 0-0 12.Cd5 Cxd5 (Autrement 13.Fç3 est très fort.) 13.cxd5 Cb8 14.Tc1. Les Blancs menacent d’engager un jeu dangereux sur les cases noires avec Fç3, Dd4 etc, et pendant ce temps les Noirs ont des problèmes de développement.

Mais revenons-en à la variante symétrique…

3. …g6 4.Fg2 Fg7

Diag42

Cliquez sur l’image ci dessous pour agrandir l’image !

variante symétrique fermée 2

Cliquez sur les … pour accéder aux parties d’illustration !

Le point de départ d’un grand nombre de parties illustres. De même que dans la variante fermée après 1. ç4 e5, les deux camps ont une vaste gamme de possibilités.

 

Seirawan  Reshevsky
Lone Fine 1979

5. a3

Un coup apparemment inoffensif qui a été utilisé avec succès par Smyslov, Miles et Seïrawan, entre autres.
5. … a6
En dehors de cette imitation évidente, les Noirs ont à leur disposition une quantité appréciable de coups, parmi lesquels les deux suivants ont une certaine importance :
a ) 5. … e6 (Une réponse fort répandue — les Noirs poursuivent simplement leur développement.) 6. Tb1 a5 (Espère empêcher l’avance blanche b4.) 7.Ch3 Cge7 8.Cf4 0-0 9. b3!? d5! 10. çxd5 exd5 11.Ccxd5 Cxd5 12.Cxd5 Cd4 13.0-0 Fg4 14.Cc3 Te8 15. f3 et l’offensive des Noirs a été repoussée, Miles – Adorjan, Londres 1975.
b ) 5…. a5 6.Cf3 e6 7.d4! Cxd4 (7. …Fxd4 et7. …çxd4 sont tous deux exploités par 8. Cb5!.) 8.Cxd4 çxd4 (8. …Fxd4 9.Cb5 Fe5 10.Fe3! De7 11. Dd2 menaçant Td1 ou Ff4 dominant les cases noires ; notons aussi 9. …Db6 10.Ff4! e5 11. Fç1! et e3 menace.) 9. Cb5 Ce7! (9…. e5 10. e3!.) 10.Cd6+! (10.Cxd4 d5!,=.) 10. …Rf8 11. ç5 Cf5(11….Tb8 12. Ff4 e5?? 13.Db3!,+ -.) 12.Cxb7 Fxb7 13.Fxb7 Tb8 14. Fe4 avec un avantage prometteur.

6. Tb1 Tb8

Les Noirs continuent le mimétisme, de sorte que les Blancs mettent un terme à celui-ci…
7.Da4! Cd4!

Diag43
Les Noirs s’aperçoivent que 7…Da5? 8.Fxç6! Fxc3 9.dxç3 gagne une pièce. D’autre part …b5 est contrecarré, si bien que les Noirs en renouvellent la menace.

8. b4 b5!
Plus astucieux que 8…cxb4 9.Txb4!? Dç7! (9…e6? 10.ç5! domine les cases noires.) 10.Cd5 Dç6!,=, Rajkovic – Matulovic, Yougoslavie 1979.
9. çxb5 Cxb5
Non pas 9…axb5? qui perd un pion sur 10.Da7!

10.Cxb5 Txb5 11.e3 Dç7 12. Ce2 Fb7 13.0-0 Fxg2 14.Rxg2 Db7+ 15.f3 Cf6 16.d4 çxb4 17.Txb4 Txb4!? 18.Dxb4 Dxb4 19.axb4 Rd8 20. Cç3 1/2-1/2

L’avantage insignifiant des Blancs n’est pas suffisant pour inquiéter un tant soit peu les Noirs.

Laisser un commentaire