Défense Pirc (Oufimtsev)

La défense Pirc (aussi appelée défense Oufimtsev),

fut popularisée par Vasja Pirc (1907-1980).

Description de l'image  Vasja Pirc.jpg.

Vasja Pirc (né le 19 décembre 1907, mort le 2 juin 1980 à Ljubljana) était un joueur d’échecs yougoslave (slovène). Il a donné son nom à une ouverture hypermoderne d’échecs, la défense Pirc.

Défense Pirc

 

Ses premiers coups sont: 1. e4 d6 2. d4 Cf6 3. Cc3 g6 (voir diagramme de la position de base). Les transpositions avec la défense moderne sont fréquentes. Si les Noirs jouent 1. e4 d6 2. d4 Cf6 3. Cc3 c6 (défense tchèque), le coup …g6 fait revenir dans la Pirc, mais il peut aussi exister des déviations noires comme l’idée de sortir la Dame en a5 et d’attaquer le centre blanc par …e5 (une contre-attaque latérale par …b5 est également possible, comme dans la Pirc).

Elle est appelée aussi selon les pays et les époques Défense ou variante Antal, Lasker, Oufimtsev (Ufimtsev), ou Yougoslave.

Anatoly Ufimtsev

Anatoly Gavrilovich Ufimtsev est né à Omsk. Selon David Hooper et Kenneth Whyld, il est «né Ufintsev, mais quand la police secrète ont pris son père loin pour l’exécution en 1937 ils ont enregistré le nom Ufimtsev et il a été jugé prudent de laisser cette version se distinguer. » Il était économiste de profession et vécu la plupart de sa vie au Kazakhstan. Il a remporté le championnat d’échecs Kazakhstan 11 fois. A Moscou 1945 il a participé à l’un des quatre demi-finales du Championnat d’URSS, où il a terminé 7e avec un score de 5 -4 = 6. En 1946, il est devenu un maître soviétique d’échecs.
À partir de 1934, il a contribué à la théorie et à la pratique de la <« Pirc classique » Code Eco (B08)>. En Russie, cette ouverture est souvent appelée la « Ufimtsev » ou la défense « Ufimtsev-Pirc ».

Le 10 Novembre 2000, un club d’échecs en son honneur a été inauguré en Kostany, Kazakhstan. A l’entrée du club il ya une plaque représentant Ufimtsev à un chessboard.

Sommaire

Idées générales de la défense Pirc

Les Noirs laissent les Blancs construire un fort centre de pions pour ensuite le miner à distance. Par exemple, le fou en g7 presse le pion d4, aidé par la suite des coups de pions …c5 ou …e5. Par contre, si les Noirs sont peu au courant des ressources de cette défense, les Blancs sont à même de créer un centre quasiment indestructible.

Une autre variante : l’Attaque Byrne avec le mouvement blanc caractéristique 4.Fg5, considéré comme une suite agressive et souple qui prépare notamment le grand roque, envisage fréquemment l’échange des fous sur cases noires sans oublier une avancée e4-e5 préparée dans des conditions adéquates. Exemple : 4.Fg5 c6 (ce coup annonce une volonté de mener des opérations agressives sur l’aile Dame) 5.Dd2 (coup le plus courant dans cette variante mais 5.e5 et 5.f4 sont également populaires) b5 6.Fd3 Fg7 7.f4 O-O 8.Cf3 Fg4 avec des chances réciproques dans la mesure où les Noirs jouent précisément.

Il existe plusieurs continuations dont :

La partie qui a popularisé cette défense est Bobby FischerViktor Kortchnoï, Tournoi des Candidats, Curaçao (petites Antilles), 1962:

1. e4 d6 2. d4 Cf6 3. Cc3 g6 4. f4 Fg7 5. Cf3 O-O 6. Fe2 c5 7. dxc5 Da5 8. O-O Dxc5+ 9. Rh1 Cc6 10. Cd2 a5 11. a4 Cb4 12. Cb3 Db6 13. g4 Fxg4 14. Fxg4 Cxg4 15. Dxg4 Cxc2 16. Cb5 Cxa1 17. Cxa1 Dc6 18. f5 Dc4 19. Df3 Dxa4 20. Cc7 Dxa1 21. Cd5 Tae8 22. Fg5 Dxb2 23. Fxe7 Fe5 24. Tf2 Dc1+ 25. Tf1 Dh6 26. h3 gxf5 27. Fxf8 Txf8 28. Ce7+ Rh8 29. Cxf5 De6 30. Tg1 a4 31. Tg4 Db3 32. Df1 a3 33. Tg3 Dxg3 0-1.

La défense Pirc en Championnat du monde

Viktor Kortchnoï prit un certain risque en optant pour la défense Pirc lors de la partie décisive de son Championnat du monde perdu contre Anatoli Karpov à Baguio aux Philippinesen 1978. À ce jour, la défense Pirc, jugée assez risquée contre un adversaire à la technique irréprochable tel Karpov, n’a pratiquement jamais été jouée en Championnat du monde.

Anatoli KarpovViktor Kortchnoï, Championnat du monde 1978, Baguio (Philippines), 32e partie3 :

1. e4 d6 2. d4 Cf6 3. Cc3 g6 4. Cf3 Fg7 5. Fe2 O-O 6. O-O c5 7. d5 Ca6 8. Ff4 Ch5 12. Fg5 Cf6 13. Dd3 a6 14. Tad1 Tb8 15. h3 Cd7 16. De3 Fa8 17. Fh6 b5 18. Fxg7 Rxg7 19. Ff1 Cf6 20. axb5 axb5 21. Ce2 Fb7 22. Cg3 Ta8 23. c3 Ta4 24. Fd3 Da8 25. e5 dxe5 26. Dxe5 Cxd5 27. Fxb5 Ta7 28. Ch4 Fc8 29. Fe2 Fe6 30. c4 Cb4 31. Dxc5 Db8 32. Ff1 Tc8 33. Dg5 Rh8 34. Td2 Cc6 35. Dh6 Tg8 36. Cf3 Df8 37. De3 Rg7 38. Cg5 Fd7 39. b4 Da8 40. b5 Ca5 41. b6 Tb7 1-0.

L’irruption de la Chine sur la scène internationale

L’équipe d’échecs de Chine participa pour la première fois aux Olympiades à Buenos Aires en 1978. La partie suivante fit sensation à l’époque, introduisant comme variante ce qu’Attila Schneider traita dans son livre Les Jeux semi-ouverts sous le nom d’attaque chinoise :

Liu Wenzhe (2200)-Jan Hein Donner (2490), Buenos Aires, 1978

1. e4 d6 2. d4 Cf6 3. Cc3 g6 4. Fe2 Fg7 5. g4 h6 6. h3 c5 7. d5 O-O 8. h4 e6 9. g5 hxg5 10. hxg5 Ce8 11. Dd3 exd5 12. Cxd5 Cc6 13. Dg3 Fe6 14. Dh4 f5 15. Dh7+ Rf7 16. Dxg6+ Rxg6 17. Fh5+ Rh7 18. Ff7 Fh6 19. g6+ Rg7 20. Fh6+ 1-0.

Variante 1 (Tchèque)

 1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 c6 4.f4 Da5 5.Fd3 e5 6.Cf3 Cbd7 (3.Cc3 c6)

Variante Tchèque

Cliquez sur l’image pour agrandir !

Stats variante Tchèque

Variante 2

(3.Fd3) 1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Fd3 g6 4.Cf3 Fg7 5.c3 O-O 6.O-O Cc6 7.Te1

Variante 3

1.e4 g6 2.d4 Fg7 3.Cf3 d6 4.c3 Cf6

 Variante 4

1.d4 Cf6 2.Cf3 g6 3.Cbd2 Fg7

Variante 5

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 c6 4.a4

Variante 6

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 c6 4.f4 g6

Variante 7

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 c6 4.Fd3

Variante 8

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 c6 4.g3

Variante 9

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6

Variante 10

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.Fe2

Variante 11

1.e4 g6 2.d4 d6 3.Cc3 Fg7 4.Cge2 Cf6 5.g3 O-O 6.Fg2 Cc6 7.h3 e5 8.Fe3 a6

Variante 12

(4…Fg7) 1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.Fe3 Fg7 5.Dd2 Cg4

Attaque à la bayonette (= Mariotti)

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.Fe2 Fg7 5.h4

 Système Holmov

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.Fc4

Système Sveshnikov

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.g3

Variante Byrne

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.Fg5

Variante chinoise

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.Fe2 Fg7 5.g4

Variante du pas

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.f3 e5 4.d5 Fe7

Variante est-indienne

1.d4 Cf6 2.g3 g6 3.Fg2 Fg7 4.e4 d6 5.Cc3 O-O

Variante Ufimtsev – Pytel (= Pribyl)

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 c6 4.Cf3 Fg4 5.Fe2 e6

Défense Robatsch (cf. B06)

1.e4 g6 2.d4 Fg7 3.Cc3 d6 4.Fe3

 Défense Pirc (5.Dd2)

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.Fe3 c6 5.Dd2 Fg7 6.f3 Cbd7 7.h4

Système classical (= deux cavaliers) (5.Fe2)

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.Cf3 Fg7 5.Fe2

Système classical (= deux cavaliers) (5.h3)

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.Cf3 Fg7 5.h3

Système classical (= deux cavaliers)

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.Cf3 Fg7

Système classical (= deux cavaliers)

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.Cf3

Attaque autrichienne (6.e5)

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.f4 Fg7 5.Cf3 O-O 6.e5

Attaque autrichienne (6.Fd3)

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.f4 Fg7 5.Cf3 O-O 6.Fd3

Attaque autrichienne (6.Fe3)

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.f4 Fg7 5.Cf3 O-O 6.Fe3

Attaque autrichienne

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.f4

Attaque autrichienne

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.f4 Fg7 5.Cf3 O-O

Attaque autrichienne, formation dragon

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.f4 Fg7 5.Cf3 c5

Attaque autrichienne, variante Ljubojevic

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.f4 Fg7 5.Fc4

Bibliographie

Laisser un commentaire