Défense hongroise

Défense hongroise
                                        1. e4 e5 2. Cf3 Cc6  3. Fc4 Fe7

La défense hongroise est une variante de la partie italienne. Elle est rare en pratique de tournoi actuelle.

La variante est nommée d’après une partie par correspondance entre Paris et Pest jouée entre 1842 et 1845. Elle a été pratiquée par des grands maîtres au style défensif et positionnel comme Samuel ReshevskyVlastimil Hort et les anciens champions du mondeTigran Petrossian et Vassily Smyslov.

Avec le coup 3…Fe7, les Noirs évitent les complications de la partie italienne (3.Fc5), du gambit Evans (3.Fc5 4.b4) et de la défense des deux cavaliers (3.Cf6). Cependant, les Blancs ont un avantage d’espace et un développement plus libre, les Noirs doivent s’apprêter à défendre une position resserrée.

La meilleure réponse des Blancs est 4.d4 et alors 4…exd4 5.Cxd4 transpose dans une variante de la partie écossaise qui donne aux Blancs un avantage d’espace. Plus faible est 5.c3?!, espérant 5…dxc3? 6.Dd5! et les Noirs doivent jouer 6…Ch6 7.Fxh6 O-O pour conserver du jeu. Cependant 5…Ca5! force les Blancs à abandonner la paire de fous avec 6.Dxd4 ou sacrifier un pion.

Au lieu de cela, les Noirs devraient se contenter de tenir le centre 4…d6. Les Blancs ont alors le choix parmi plusieurs plans, chacun suffisant à conserver un avantage. Les Blancs peuvent simplifier et obtenir une meilleure finale avec 5.dxe5 dxe5 (5…Cxe5? 6.Cxe5 dxe5 7.Dh5! et la double attaque sur e5 et f7 gagne un pion) 6.Dxd8+ Fxd8 7.Cc3 Cf6. Les Blancs peuvent aussi fermer le centre avec 5.d5 Cb8, suivi par Fd3 et l’expansion sur l’aile dame avec c4 aboutissant à des positions ressemblant à celles de la défense vieille-indienne. Enfin, avec 5.Cc3, les Blancs maintiennent la tension au centre et obtiennent un jeu de pièce actif.

Voir aussi

Sources

Laisser un commentaire