Deuxième Variante des 4 Cavaliers

Dans ce chapitre, nous verrons les lignes de jeu dans lesquelles les Blancs abandonnent le contrôle du centre aux Noirs, avec l’intention d’exercer une pression sur les flancs. Cette approche hypermoderne constitue un thème caractéristique de l’Anglaise, où les Blancs s’efforcent de placer un ou deux Fous en fianchetto et retardent l’engagement de leurs pions «d» et «e».

Le fianchetto sur l’aile-roi

1.ç4 e5 2.Cc3 Cf6 3.Cf3 Cc6 4.g3

diag19

Cliquez sur les … pour consulter les parties d’illustration !

Peut-être la continuation la plus respectée dans la variante des Quatre Cavaliers. Le Fou blanc à g2 exercera une pression tout le long de la grande diagonale, en particulier sur la case d5 — souvent un avant-poste pour un Cavalier blanc.

Botvinnik Portisch
Monaco 1968

4. … d5 5. çxd5 Cxd5


Les Noirs sont d’avis de traiter la position comme une Défense Sicilienne, variante du Dragon, avec couleurs inversées. En dépit du fait que les Noirs ont un temps de moins par rapport à la position équivalente des Blancs, leur position est assez tenable aussi longtemps qu’ils jouent avec soin.

6. Fg2

Les Blancs jouent parfois 6. d3, complétant la formation Dragon et évitant 6. … Cxç3 7. bxç3 e4, une possibilité examinée dans la note suivante. Mais après 6. d3 les Blancs ont perdu leur chance de jouer immédiatement d4, sans perte de temps.

6…Cb6

diag20

 Cliquez sur les …pour consulter les parties d’illustration!

Les Noirs retirent leur Cavalier parce qu’il y a la menace indirecte 7. Cxe5 suivi de Cxd5.
Essayer de désorganiser le jeu des Blancs par 6…. Cxç3 7. bxç3 e4 rend utile le sacrifice de pion 8. Cxd4!? Cxd4 9.çxd4 Dxd4 10. Tb1 car Dç2, Fb2 et 0-0 terminent le développement des Blancs et placent les Noirs face à de nombreuses menaces.

Le «mouvement Dragon» 6…. Fe6 permet aux Blancs de profiter de leur temps d’avance, par exemple 7. 0-0 Fe7(Non pas 7…. Fç5?! 8. Cxe5! Cxe5 9. d4 car les Noirs prennent du retard dans le développement.) 8. d4! (Sans un d3 intermédiaire.) 8. … Cxc3 9. bxç3 e4 10. Cd2 f5 11. Tb1 Tb8 12. Da4 0-0 (Les Blancs menaçaient 13. Txb7! et Dxç6+.)13. Fa3 Fxa3 14. Dxa3,+ =,Larsen-Boutteville, Lugano Ol. 1968. La pression des Blancs sur l’aile-dame et un centre plus stable leur donnent l’avantage.

7. 0-0 Fe7 8. a3

Les Blancs diffèrent le coup plus courant 8. d3 pour favoriser une expansion rapide à l’aile-dame avec b4, car b5 menace l’existence du pion «e» des Noirs.

8. … a5


Refoule le désir blanc de jouer b4. Si les Noirs autorisent b4, ils vont au devant des difficultés, par exemple 8. … Fe6 9. b4 f5 10. d3

(Non 10. b5?! Cd4 1 l. Cxe5? Fb3! suivi de … Cç2,- +.) 10. … Ff6 (Les Noirs protègent leur pion «e», mais Adorjan recommande 10. … 0-0.) 11.e4 0-0 12.exf5  Fxf5 13. Db3+ Rh8 14. Ce4 Fg4 ?! (14. … Fxe4 15. dxe4 remet de l’ordre parmi les pions blancs et laisse les Noirs avec un pion «e» isolé.) 15. Fb2,±, Adorjan – Fedorowicz, New York 1981 . Les forces blanches sont beaucoup plus activement structurées que celles des Noirs.

9. d3 0-0 10.Fe3 Fe6 11.Ca4

diag21

Cliquez sur les …pour consulter les parties d’illustration !

Botvinnik se prépare à dominer la case ç5 avec Tc1 qui suit.

11. … Cxa4?!

Cet échange met la Dame blanche en jeu et donne aux Blancs la chance de gagner le contrôle complet de l’aile-dame, et en particulier de la colonne «c». Le coup 11. … Cd5 était meilleur, bien que 12. Fc5 suivi de Tc1 maintienne la pression.

12. Dxa4 Fd5

Veut neutraliser le pouvoir potentiel du Fou blanc à g2.

13. Tfç1 Te8 14. Tç2!

Les Blancs construisent leur jeu lentement.

14. … Ff8 15. Taç1 Cb8?!


Portisch a l’intention de jouer 16. … c6 pour couper court à la pression qui pèse sur la colonne «ç». Mais 15. … Tb8! était meilleur, bien que les Blancs gardent encore l’initiative.
16. Txç7!
Portisch pensa que ce coup n’était pas jouable parce que la Tour est maintenant prise au piège.

16. … Fç6 17. T1xç6! bxç6 18. 2 Txf7!!

Diag22

Un éclair dans le ciel bleu, et un moment important dans le plan des Blancs. La position des Noirs est désormais perdante, car le refus du sacrifice donne aux Blancs deux pions et une position bien meilleure après l’échange, tandis que son acceptation est fatale, par exemple 1 8. … Rxf7? 19. Dç4+ Rg6 (Forcé, car 19. … Te6 20. Cg5+ ou 19…. Re7 20. Fg5+ ou 19. … Dd5 20. Cg5+ suivi de Fxd5.) 20. Dg4+ Rf7 21. Cg5+ Rg8 22. Dc4+ Rh8 23. Cf7+ Rg8 24. Ch6+ Rh8 25.Dg8 mat.

18. … h6


Contrôle la case importante g5, mais la position de Botvinnik est tellement supérieure que les Noirs n’en ont plus pour longtemps :

19. Tb7 Dç8 20.Dç4+ Rh8 21.Ch4! Dxb7 22.Cg6+ Rh7 23.Fe4 Fd6 24.Cxe5+ g6
24. … Rh8 25. Cf7+ Dxf7 26. Dxf7 est sans espoir pour les Noirs.

25. Fxg6+ Rg7 26. Fxh6+ 1-0 Les Noirs perdent tout après 26. … Rxh6 27. Dh4+ Rg7 28.Dh7+ Rf8 29.Dxb7, +-.

Contre attaque au centre 

Une fois de plus, les Blancs se lancent dans une approche hypermoderne en encourageant les Noirs à occuper le centre, avec l’idée d’attaquer sur les flancs, mais maintenant ils omettent le fianchetto à l’aile-roi.

Benko Sherwin

Etats-Unis 1976

(1.ç4 e5 2. Cç3 Cf6 3.Cf3 Cç6)

4. d3

Coup de Capablanca, par lequel les Blancs invitent les Noirs à jouer une sicilienne inversée avec … d5. Cependant, les Noirs ont tendance à préférer le coup plus discret … Fb4.

4. …Fb4

Diag23

Cliquez sur les …pour consulter les parties d’illustration !

Les Noirs poursuivent leur développement mais leur espoir de créer des pions doublés «c» est habituellement réduit en miettes par Fd2.
Contre 4. … d5 5.çxd5 Cxd5 les Blancs peuvent choisir n’importe quelle variante sicilienne (avec couleurs inversées), selon leurs désirs. La variante du Dragon avec 6. g3 est encore possible, mais une sorte de Scheveningue avec e3 et a3 est généralement préférée, par exemple 6.e3 Fe7 7.Fe2 0-0 8. 0-0 Fe6 9.Dç2 f5 10.a3 a5 11.Fd2 Cb6 avec des chances équivalentes. Pour une bonne compréhension de ces positions, on consultera des ouvrages relatifs à la Sicilienne.

5. Fd2 0-0 6. g3

Les Blancs pourraient développer leur Fou à e2 après 6. e3, mais les Noirs atteignent facilement l’égalité avec soit 6. … d5, soit 6. … Te8. Le coup du texte, caractéristique de l’Anglaise, est le plus joué.

6…. Te8 7.Fg2 d6

Si les Noirs tentent … d5 avec7. … Fxç3 8.Fxç3 d5 alors 9.cxd5! Cxd5 10. Fd2, + =, et les Blancs gardent simplement la paire de Fous avec un avantage minime.

8.0-0 Cd4 9.a3! Fxc3 10.Fxc3 Cxf3+ 11.Fxf3 ç6 12.Fg2+=

Semblable à la ligne 4…Cd4 donnée ci-dessus, mais cette fois les Blancs jouissent d’un avantage à long terme grâce à la paire de Fous.

12. … Fd7?!

Ce coup plutôt passif ne résout pas les difficultés. Si les Noirs agissent au centre par 12. … d5 (peut-être 12. …e4!? 13.Fxf6 Dxf6 14.Fxe4 Dxb2,avec une situation peu claire.) 13. çxd5, alors les deux coups 13. …çxd5 et 13. … Cxd5 offrent des perspectives raisonnables.

13. h3 h6?!

De nouveau une perte de temps. 13. …d5! était encore le bon coup.

14. Rh2 Ch7 15. f4! exf4?!

Cela ouvre la diagonale al -h8 en faveur du Fou blanc «supplémentaire». 15. … f6, ±, était meilleur.

16. gxf4!


Ouvre la colonne «g» et maintient la prépondérance des pions au centre.

16. …f5 17.De1 De7 18. Dg3 Df7 19. Ff3 Te7 20. Tg1

Les Blancs commencent à coordonner leurs efforts sur g7, et les Noirs n’ont aucune parade efficace.

20…. Cf6 21.Dh4!

Envisage le doublement des Tours, toutefois 21. Dxg7+!? Dxg7 22. Fxf6 gagnant au moins un pion est bon également.

21…. Tf8 22. Tg2!

Ne tombant pas dans le piège 22. Dxh6? Cg4+, – +.

22. … Rh7 23. Tag1 De6 24. e4!

Avec toutes leurs pièces disposées de façon optimale, les Blancs emploient leur majorité de pions au centre.

24…Ce8

Sur 24…fxe4 25.Fxe4+ Cxe4 26.Txg7 Txg7 27.Txg7+ Rh8 28.Tg6 les Noirs sont matés.

25. Fh5 Tf6
Défendre g7 avec 25. … 2 Tg8 échoue sur 26. Tg6 Df7 27.Txh6+-,

26.Fg6+! Txg6 27.Txg6.

1-0

Après 27. … Df7 28. Txg7 Cxg7 29. Txg7+ Dxg7 30. Fxg7 Txg7 31. Df6, + -, la Tour et le Fou des Noirs ne rivalisent nullement avec la Dame et le centre de pions des Blancs.

Laisser un commentaire