Cours echecs en ligne




Cours echecs en ligne

Orazio

0614351552

puglisiorazio@wanadoo.fr

oraziopuglisi@gmail.com

Cours particuliers en ligne. Vous ne pouvez pas ou ne voulez pas vous déplacer pour prendre vos cours d’échecs. Optez pour les cours particuliers en ligne.

Que faut il faire concrètement pour progresser aux Echecs? La question va de soi, mais elle attend une réponse. Pour ma part je vois les choses de la manière suivante.

Il faut travailler quatre points.

1 Travailler le comportement

2 Un système d’ouvertures pertinent

3Travailler les milieux de parties

4 Travailler les finales

Cours echecs en ligne

Par connection Teamviewer

Cours echecs en ligne

Télécharger Teamviewer

20€ l’heure

Tarif dégressif

Pour une formation adaptée à votre rythme. Travail spécifique sur les ouvertures (Répertoire opérationnel). Toutes les formations font l’objet de traces papier ou numériques. La première étape étant de mettre au point une méthode de travail.

Au niveau des ouvertures je propose une approche spécifique qui permet de réduire le temps de travail. Cette méthode repose sur les points suivants.

  • Mêmes systèmes avec blancs et noirs.
  • Les ouvertures reposent sur une séquence de base précise et surtout une direction.

Pour ma part il y a trois méthodes pour se constituer un répertoire d’ouvertures

La méthode classique

La méthode Hard

Ma méthode

La méthode classique

Pour les Blancs il faut choisir un premier coup.

Les plus fréquents

1.e4

1.d4

1.c4 (A priori l’Anglaise)

1.Cf3 début Réti

Les coups secondaires

1.f4 début Bird

1.b3 début Larsen

1.g3 début Benko

Plus rarement

1.Cc3 Début Dunst,

1.b4 début Orang Outan

1.g4 Début Grob

1.d3Ouverture Indienne

Encore plus rarement

1.e3 Début Van Kruys

1.c3 Ouverture de Saragosse

1.a3 Ouverture Anderssen

1.h3 Ouverture Clemenz

1.f3 Ouverture Barnes

1.c3 Ouverture de Saragosse

1.Ca3 Attaque Durkin

1.Ch3 Ouverture Amar

1.a4 Ouverture Ware

1.Ouverture Després

Pour les Noirs il faut répondre au premier coup blanc

Sur 1.e4 les réponses noires sont nombreuses

1…e5 (Début Ouvert)

1…c5 La défense sicilienne

1…e6 La défense Française

1…c6 La défense Caro Kann

1…d6 Défense Pirc Ufimsev

1…d5 La défense Scandinave

1…Cf6 La défense Alhekine

1…Cc6 La défense Nimzovitch

1…g6 La défense Moderne

1…a6 La défense Miles

1…b6 La défense Owen

Sur 1.d4 les réponses noires sont peut être un peu moins nombreuses

1…d5 qui génère le plus souvent le Gambit Dame, l’une des parties les plus jouées.

1…Cf6 La défense Indienne (qui sera Ouest après b6, et Est après g6)

1…f5 La défense Hollandaise

Sur 1.c4 A priori l’anglaise (Il faut tenir compte des possibilités de transposition)

Les trois grandes lignes sont

1…c5

1…e5

1…Cf6

Bon il y a de quoi faire!

Dans la pratique il faut faire un choix sur le premier coup. On choisit un seul coup pour commencer, par exemple 1.e4 et on travaille toutes les réponses noires si on a le temps, l’énergie et l’envie. Par exemple donc sur 1.e4 il n’y a pas moins de 11 réponses! Ce travail est possible mais demande beaucoup de temps, de travail théorique et pratique.

Que faire quand on a pas le temps de s’adonner à ce travail titanesque que l’on est débutant voire très débutant et que de plus on n’a pas (ou ne veut pas) beaucoup de temps à consacrer à ce travail?

De plus « cette méthode » n’est pas sans risques annexes. Pour un joueur débutant qui veut apprendre la théorie classique, il devra mémoriser et comprendre des lignes théoriques (variantes et sous variantes) nombreuses.

Les problèmes sont les suivants.

1/ La plupart de ses adversaires débutants le plus souvent (car lui même est débutant) ne connaissent pas ces lignes théoriques. Pour réciter une ligne théorique, encore faut il que l’autre récite aussi! De plus si l’adversaire joue la théorie (cool j’ai pas travaillé pour rien) et sort de la ligne théorique à un moment donné, quel sera mon niveau d’adaptation?

2/ La mémoire n’est pas infaillible, et on peut plus ou moins oublier ces lignes théoriques.

3/ Pire on peut mélanger ces lignes.

Pour beaucoup ces problèmes sont insurmontables et on en est réduit à plus ou moins improviser dans un domaine (les ouvertures) où l’improvisation n’a pas sa place!

Pour un enseignant qui réfléchit un tant soit peu à sa pratique, il se doit d’apporter une solution (efficace c’est mieux) à ce problème de taille.

La méthode Hard

Il existe une méthode «hard» pour faire face à ce problème, «une méthode très simple», jouer au feeling, oui çà peut marcher, en effet! Dans ce cas je conseillerais un seul point, choisir un plan, c’est à dire pendre une direction. (Envahir l’aile Roi, ou l’aile Dame, ou le Centre), et il sera plus facile de trouver une cohérence dans chaque coup joué, dans le sens où chaque coup (décision) devra être cohérent avec la direction choisie.

Quelques inconvénients dans cette méthode.

Fera t-on le bon choix quant à la direction (Plan), et surtout sera t-on capable de jouer de façon cohérente par rapport au plan? Des problèmes d’instabilité émotionnelle peuvent apparaître car le doute peut nous envahir (suis je cohérent dans mes choix?). Le temps oui le temps, car la créativité a un coût, et chaque décision prendra du temps car il faudra inventer à chaque partie et à chaque coup.

En somme une méthode intéressante, très créative, mais qui coûte sur certains plans. Pour ma part je considère que cette méthode n’est pas exploitable par beaucoup et j’imagine mal des élèves entendre leur professeur leur dire «c’est pas compliqué, choisissez une direction et jouer en cohérence. Mon prof m’aurait dit çà, j’aurais fui, je crois).

« Ma méthode » 

J’ai développé donc (je veux garder mes élèves) des outils (ouvertures) spécifiques, on pourrait même peut être parler de « méthode » ?

Voici les points « de la méthode ».

1/ Oublier la théorie classique (Sacrilège), c’est pas pour nous (Il insiste l’infâme).

2/ Jouer des systèmes identiques avec les Blancs et les Noirs

3/ Chaque ouverture repose sur deux points

Une récitation de quelques coups toujours identiques

C’est le plus simple.

.Une récitation d’une dizaine de coups (Je sais où mettre les pièces).

.Selon les ouvertures un deuxième niveau de récitation (On prolonge le développement).

Une direction (Plan Projet Intention)

Le plus important car le plan fédère et donne de l’unité à la pensée (Pièces coordonnées)

Chaque ouverture implique un plan spécifique

.Attaque sur l’aile roi

.Attaque au centre

.Attaque sur l’aile dame

4/ Le plus souvent le travail de compréhension (de la philosophie) de l’ouverture portera dans l’articulation (passage ouverture à milieu de partie) sur l’assimilation de types de position et la convocation de consignes précises reposant sur des données objectives.

Lignes et zones d’attaques

Colonnes ouvertes ou semi ouvertes

Exploitation de cases fortes ou assimilées fortes

Etc...

Les avantages de cette méthode

1/Simplicité du travail car peu de chose à mémoriser.

( Ce n’est pas parce qu’il y a moins de travail qu’il n’y a pas de travail)

une récitation

une direction

des consignes précises selon le contexte

2/ Clarté du plan (Direction, je sais où rentrer).

3/ On joue la même chose avec les Blancs et les Noirs, donc on bénéficie d’un effet cumulatif, où l’on gagne en expérience rapidement car on joue toujours la même chose. (Capacité à planter le décors, quoi qu’il arrive c’est moi qui impose le type de position.)

4/ Stabilité émotionnelle car je sais où je vais (le plan est clair chaque système implique un plan clair dit et sans cesse rappelé!)

5/ Renforcement psychologique car on est préparé (et on se sent préparé).

6/ Pas de problème de temps (Pendule) car je sais où mettre les pièces, surtout avec ces deux niveaux de récitation.

7/ Rien n’empêche de faire un travail d’apprentissage de ces outils par le haut. C’est à dire que certaines de ces ouvertures rejoignent des ouvertures classiques (Bird, Stonewall,Sicilienne Dragon,Début Colle, Anglaise), et on peut consacrer du temps à cet apprentissage plus classique à savoir l’acquisition des grandes lignes théoriques.

Içi « la méthode » touche à sa fin, et les élèves bénéficierons d’un répertoire au point !

Par le bas, en utilisant ma méthode exploitable si l’adversaire ne connait pas la théorie

Par le haut, connaissance théorique classique si l’adversaire connaît la Théorie

8 /Et peut être d’autres avantages insoupçonnés …

Les inconvénients

A mes yeux…. peu ! (Orgueil quand tu nous tiens, comme disait Camille)

On pourrait penser à une méthode répétitive et sclérosante.

Pour le premier point; qui ne répète pas? Plus sérieusement on ne peut pas éviter la répétition surtout dans les premiers coups. Que l’on pratique ma méthode ou la théorie classique on répète (intelligemment évidemment) des séquences connues et plus on répète plus on maîtrise la théorie et plus on est performant. Voilà je ne fais que rappeler une évidence, même Michel Ange a répété (beaucoup) avant de devenir Michel Ange. Désolé pour les gros ego qui voudraient être pionniers en tout ! De plus cet inconvénient (la répétition) a par nature sa limite, il y a un forcément un moment où l’on jouera (après l’ouverture), à savoir le milieu de partie et ensuite la finale.

Pour le second point (la sclérose) j’entends plus cet argument, et on peut en effet sentir les méfaits (légers) de cette méthode, lassitude, comportement et séquences schématiques. Des inconvénients de cet ordre me semblent justes mais il ne faudrait pas les considérer outre mesure. Cependant n’en est il pas de même avec les ouvertures classiques?

Pour lutter contre cet inconvénient on peut tout simplement travailler d’autres ouvertures (outils) et les intégrer à notre caisse à outils. Au passage on pourra surprendre nos adversaires habitués à nos systèmes répétitifs et sortir une petite nouveauté!

Utiliser la méthode Hard de temps en temps afin de retrouver de la fraîcheur et replonger dans l’intelligence pure.

Cours echecs en ligne

Orazio

0614351552

0488640910

puglisiorazio@wanadoo.fr

oraziopuglisi@gmail.com

Laisser un commentaire