2015

Sicules éternelles

…Comme tant de fois auparavant, sans le voir  il agrippe le hochet de l’enclos. Aussitôt, sa voix claque, forte dans la fin du jour… cirice cirice cirice !!

Elles sont toutes là dans ses yeux qui brillent ! Ces retrouvailles sont une messe ! Seul au milieu de ses chèvres excitées et dociles,  il sacrifie au rituel sans fin des chevriers de Sicile ? Je sais sa joie simple et profonde.

De ses mains fortes il soulage ces Sicules éternelles! Ce lait, fruit des prairies arides de mes aieux, voilà toute l’essence d’une terre qui s’offre peu mais qui s’offre fort. …il poursuit son voyage dans les veines des êtres d’ici.

Oui ! je les vois comme çà les frères de mon père, rares dans leurs mots, voraces dans leurs silences !

Orazio (Juillet 2014)

Vieux Sicilien jouant de la Zampogna

Eglise de Fiumedinisi (Tout petit village des montagnes de Sicile)

Laisser un commentaire