Séville 1987

Séville 1987

  • Kasparov et Karpov font match nul : 12 – 12 (+4 -4 =16).

Karpov se qualifie pour un nouveau match titre en jeu en battant lors de la super-finale de Linares (février-mars 1987) Andreï Sokolov, dernier prétendant du tournoi des candidats. La rencontre, au meilleur des seize parties, montre un Karpov impressionnant (+4 -0 =7).

La finale a lieu au théâtre Lope de Vega de Séville du 2 octobre au 19 décembre 1987 selon le même règlement que les précédentes rencontres. L’arbitre est le Néerlandais Geurt Gijssen. Karpov tire les blancs pour les parties impaires.

Le match n’est pas d’un grand niveau[réf. nécessaire] avec beaucoup de fautes de part et d’autre mais le final est spectaculaire et le suspense à son comble. Après vingt-deux parties le score est de onze à onze. Karpov, avec les blancs, gagne la vingt-troisième partie et mène le match quatre victoires contre trois. Il lui suffit d’annuler la dernière partie pour récupérer son titre. Kasparov ouvre la dernière partie par une Réti. À court de temps, Karpov joue ses derniers coups avant l’ajournement à un rythme de quatre secondes par coup. À la reprise, Kasparov réussit à trouver la faille et gagne la dernière partie. Il égalise sur l’ensemble du match. Le match nul lui permet de conserver son titre pendant trois ans.