Le Mat Orazio

« Un mat pas comme les autres ! » 

« J’ai pris l’initiative de nommer ce mat, le mat Orazio, car je n’ai pas trouvé la trace de son origine et je ne voudrais pas laisser ce joli mat orphelin ! » Orazio Puglisi

 

Anderssen,A – Suhle,B

Breslau, 1860

Trait aux Blancs


20.Dh6! 1–0

 

Il se réalise selon une structure précise, avec Fou, Cavalier et Dame.

  • Le Fou se trouve sur la grande diagonale noire (a1-h8).
  • Le Cavalier en f5. (Case assimilée forte).
  • La dame se « sacrifie » en h6.

La force de ce mat vient essentiellement du fait que la dame qui mate en g7 pour les blancs est soutenue par deux pièces (Fou et Cavalier) c’est-à-dire que même si ces deux pièces soutenantes sont en prise, la dame aura au moins un soutien ! (Parfois et souvent les trois pièces sont en prise ce qui rend le mat à la fois peu visible et imparable et spectaculaire).

L’autre point fort du mat Orazio est qu’il est réalisable de deux façons ! Il rejoint à certains égards la force de l’échec double, où les deux pièces qui donnent échecs sont en prise mais aucune n’est prenable !

 

Le Mat Orazio