Leçons vidéos et Cours d'échecs

A ceux qui fatigués d'apprendre veulent enfin savoir !

Introduction

Introduction

 

L’Attaque est-indienne (AEI, King’s Indian Attack, KIA en anglais) est un système qui a notamment été utilisé par Bobby Fisher.

 

L’attaque Est-indienne est un système fermé et stratégique qui offre aux Blancs une panoplie de thèmes et de tactiques et un milieu de partie confortable face à des défenses variées.

L’AEI est souvent utilisée contre les défenses semi-ouvertes où les Noirs répondent de façon asymétrique à e4, comme la défense sicilienne, la défense française, ou la défense Caro-Kann, mais pas contre la défense scandinave, à moins de jouer un gambit Tennysson. Elle peut aussi être jouée contre les défenses fermées, souvent en débutant par 1.Cf3 et en plaçant le fou roi en fianchetto. Il est courant de transposer dans le début Réti, la partie catalane, l’ouverture anglaise et même le début Larsen (après b3 et Fb2 : Attaque Nimzovitch).

L’ouverture ne consiste pas en une série de coups spécifiques, mais plutôt en un système qui peut être joué avec plusieurs ordres de coups. La plupart du temps, la formation Est-indienne est accomplie par l’ordre de coups d3, Cd2, Cgf3, g3, Fg2, et O-O mais commence parfois par g3, Cf3 ou d3.

L’AEI est un miroir de la disposition des pièces adoptée dans la défense est-indienne. Cependant, grâce au tempo de plus des Blancs, la nature du jeu ultérieur est souvent différente de celle d’une Est-indienne typique.

L’AEI est considérée comme une ouverture solide pour les Blancs, bien que moins ambitieuse que de nombreuses autres ouvertures. Elle est rarement utilisée à haut niveau, mais est populaire au niveau de club, parce qu’elle est plus facile à apprendre que d’autres ouvertures qui nécessitent la mémorisation de multiples variantes.

 

La question du premier coup. Et bien bonne nouvelle on peut commencer par 1.Cf3/1.d3/1.g3/1.e4, cool souple et de quoi faire tourner la tête à ses adversaires !

 

Le plan le plus courant des Blancs consiste en la poussée e4-e5, créant un étau au centre, de l’espace à l’aile roi et de bonnes chances d’attaque contre un petit roque, notamment sur les cases noires.

Bauer,Erich – Golz,Werner

[C00]

Leipzig

1956

1. e4 e6 2. d3 c5 3. g3 Cc6 4. Fg2 Cf6 5. Cf3 d5 6. Cbd2 Fe7 7. O-O O-O 8. Te1 b5 9. e5 Cd7 10. Cf1 Fb7 11. h4 Dc7 12. Ff4 Rh8 13. C1h2 d4 14. h5 Cb6 15. h6 g6 16. Cg4 Cb4 17. Dd2 Tac8 18. a3 C4d5 19. Fg5

Position après 19.Fg5

19…Fxg5 20.  Cxg5 c4 21. Ce4 c3 22. bxc3 dxc3 23. Dg5 Fc6 24. Cxc3 Dd8 25. Dxd8 Tfxd8 26. Ce4 Fe8 27. Tac1 Tc7 28. c3 Ce7 29. Cgf6 Cbd5 30. Cxe8 Txe8 31. Cd6 Tb8 32. c4 bxc4 33. dxc4 Cb6 34. Cxf7+ Rg8 35. Cd6 Cf5 36. c5 Ca4 37. Tc4 Cb2 38. Tb1 1-0

Un autre type de position intervient après l’ouverture de la colonne « d ».

 

Lasker,Edward – Halper,N

[C00]

New York

1957

 

1.Cf3 d5 2.g3 e6 3.Fg2 c5 4.0–0 Cf6 5.d3 Fe7 6.Cbd2 Cc6 7.Te1 0–0 8.e4 dxe4 9.dxe4

Position après 9.dxe4

9…e5 10.c3 Dc7 11.Dc2 h6 12.Cf1 Fe6 13.Ch4 Tfd8 14.Ce3 Ff8 15.Cef5 Rh7 16.f4 g6 17.fxe5 Cg4 18.Ff4 g5 19.De2 gxf4 20.gxf4 Cgxe5 21.fxe5 Cxe5 22.Ce3 Cg6 23.Cd5 Fxd5 24.Cxg6 fxg6 25.exd5 Fd6 26.Fe4 Tg8 27.Rh1 Taf8 28.Tf1 Txf1+ 29.Txf1 De7 30.Dg4 De5 31.Tf7+ Rh8 32.Dh4 h5 33.Df6+ Dxf6 34.Txf6 Fb8 35.d6 Td8 36.d7 Fc7 37.Tf7 b6 38.Fxg6 h4 39.Te7 Tf8 40.Rg2 Fd8 41.Te6 Rg7 42.Te8 Fc7 43.Tc8 h3+ 44.Rxh3 Th8+ 45.Rg4 Txh2 46.Txc7 1–0

En ce qui concerne les idées noires (pas trop, ce n’est pas bon pour le moral…), on retrouve trois idées dans la pratique.

Idée 1 : certainement la plus jouée. Progression sur l’aile dame. Simple clair et limpide !

Adu,Oladapo (2296) – Jussupow,Artur (2601)

[C00]

Minneapolis

2005

1.e4 e6 2.d3 d5 3.Cd2 Cf6 4.Cgf3 c5 5.g3 Cc6 6.Fg2 Fe7 7.0–0 0–0 8.Te1 b5 9.e5 Cd7 10.h4 a5 11.Cf1 b4 12.C1h2 Fa6 13.Ff4 a4

 

Position après 13…a4

Avec une position typique de l’AEI , où le plan blanc sur l’aile roi et le plan noir sur l’aile dame, sont clairement en place !

14.a3 (la préconisation de Bobby Fisher afin de stabiliser l’aile dame) bxa3 15.bxa3 Tb8 16.Cg5 Cd4 17.Ta2 h6 18.Ch3 Tb6 19.Cg4 Cf5 20.Ce3 Cxe3 21.Txe3 Fb7 22.Te1 Da8 23.Dh5 De8 24.De2 f6 25.c4 f5 26.Fd2 dxc4 27.Fxb7 Txb7 28.d4 cxd4 29.Dxc4 Cc5 30.Fb4 Db5 31.Dxb5 Txb5 32.Td1 Td8 33.Tad2 d3 34.Cf4 Rf7 35.Cxd3 Ce4 36.Fxe7 Rxe7 37.Tc2 Tbd5 38.Tc7+ Re8 39.Txg7 Txd3 0–1

 

Idée 2 : Prendre en e4 et exploiter la colonne « d » ouverte.

Injac,Teodora (2314) – Smirnov,P (2544)

[A08]

Titled Tuesday 23rd Feb

chess.com INT, 2021

 

1.Cf3 Cf6 2.g3 e6 3.Fg2 d5 4.0–0 Fe7 5.d3 0–0 6.Cbd2 c5 7.e4 Cc6 8.Te1 dxe4 9.dxe4

 

Position après 9.dxe4

 

9…e5 10.c3 Dc7 11.Ch4 Td8 12.De2 Fg4 13.Ff3 Fe6 14.Cc4 b5 15.Ce3 c4 16.a4 a6 17.axb5 axb5 18.Txa8 Txa8 19.Cd5 Db7 20.Cxe7+ Cxe7 21.Fg5 b4 22.Fxf6 gxf6 23.Fg4 bxc3 24.bxc3 Dc6 25.Fxe6 Dxe6 26.Td1 Rh8 27.Dh5 Tg8 28.Td2 Dc6 29.Df3 Cg6 30.Cxg6+ hxg6 31.De3 Rg7 32.Td5 Tb8 33.Tc5 Tb1+ 34.Rg2 Da6 35.Dd2 Da1 36.Tc7 Tg1+ 37.Rh3 Td1 38.De3 Td3 39.Dc5 Df1+ 40.Rg4 De2+ 41.Rh3 Dh5+ 42.Rg2 Df3+ 43.Rh3 Dxe4 44.Dxc4 Dxc4 45.Txc4 f5 46.Rg2 Td2 47.Rf3 e4+ 48.Re3 Tc2 49.h4 Tc1 50.Tc6 Te1+ 51.Rf4 Te2 52.f3 Tf2 53.c4 Txf3+ 54.Re5 Txg3 55.c5 Td3 56.Td6 Txd6 0–1

 

Idée 3 : Jouer f6 et contester le verrou blanc en e5 (Le pion e5).

 

Azaladze,Shota (2432) – Gelashvili,Tamaz (2614)

[C00]

Tbilisi Cup, 2010

1.g3 d5 2.Fg2 Cf6 3.Cf3 e6 4.0–0 Fe7 5.d3 0–0 6.Cbd2 c5 7.e4 Cc6 8.e5 Cd7 9.Te1 b5 10.Cf1 f6

 

Position après 10…f6

 

 

11.exf6 Fxf6 12.Ce3 [12.Txe6? Cde5] 12…Rh8 13.Cg4 e5 14.h4 Dc7 15.c4 bxc4 16.dxc4 dxc4 17.Cxf6 Txf6 18.Cg5 Cf8 19.Fe3 Ff5 20.Dd5 Tc8 21.Dxc4 Cd4 22.Tac1 Cfe6 23.b4 cxb4 24.Dxb4 Cc2 25.Da4 Cxg5 26.hxg5 Tff8 27.Te2 Dd8 28.Dxa7 Cd4 29.Tee1 Txc1 30.Fxc1 Fg4 31.Fe3 Cf3+ 32.Fxf3 Fxf3 33.Dc5 De8 34.Fd4 Tg8 35.Te3 e4 36.Df5 Dh5 0–1

F Cette poussée f6, effectuée au bon moment est libératrice, cependant les Blancs ont un coup anti-f6, bien utile qu’il faut connaître, à savoir Fh3 qui interdit f6 quand e6 n’est pas tenu (par exemple, le coup fréquent Cd7 qui empêche le Fc8 de tenir e6) par la prise sur échec de e6 et puis d5 !

 

Brueggemann,Joachim – Moehring,Guenther

[C00]

 Strausberg 1971

1.g3 d5 2.Cf3 Cf6 3.Fg2 e6 4.0–0 Fe7 5.d3 0–0 6.Cbd2 c5 7.e4 Cc6 8.Te1 b5 9.e5 Cd7 10.Cf1 b4 11.h4 a5 12.Ff4 Fa6

 

Position après 13.Fh3!

 

13.Fh3 a4 14.C1h2 c4 15.Cg5 Fxg5 16.Fxg5 Db6 17.dxc4 Fxc4 18.b3 Fb5 19.Ff4 axb3 20.cxb3 Tfc8 21.Cf3 Cf8 22.h5 Ta6 23.Dd2 Tca8 24.h6 g6 25.Fe3 Db8 26.Fc5 Cd7 27.Fd6 Db6 28.Df4 Dd8 29.Cg5 De8 30.Dd2 Cb6 31.Fxb4 Cxb4 32.Dxb4 Txa2 33.Txa2 Txa2 34.Tc1 Ta6 35.Cxf7 Rxf7 36.Df4+ Rg8 37.Df6 Ta7 38.Fxe6+ Tf7 39.Dg7#

© 2022 Leçons vidéos et Cours d'échecs

Thème par Anders Norén

error: Contenu protégé