Leçons vidéos et Cours d'échecs

A ceux qui fatigués d'apprendre veulent enfin savoir !

La colonne semi ouverte

Une colonne semi ouverte est à la fois semi ouverte et semi fermée.

Dans le diagramme ci-dessous, la colonne « c » est semi ouverte pour les Blancs semi fermée pour les Noirs.

 

La marche à suivre !

S’emparer de la colonne en jouant

1.Tac1 !

 

Bien évidemment les Noirs ne manqueront pas de jouer c6 !

 

La ou les tours blanches deviennent inopérantes ! Nous sommes confrontés ici au problème classique des colonnes semi-ouvertes ; à savoir une ou deux tours (doublées sur la colonne) qui se heurtent à un pion protégé par un ou deux autre pions (c6 ici protégé par b7 et d7).

Toutefois le problème indique la solution. Il faut passer d’une colonne semi-ouverte à une colonne ouverte donc taper sur c6 avec b2 et/ou d2, donc à terme jouer b5 et/ou d5. Voilà ce n’est pas compliqué et à partir de là tout devient logique !

 

Si dans une partie réelle, les coups b5 et/d5 n’étaient pas possibles, la question se pose de l’installation d’une tour (ou deux) en c1 !

 

→ L’objectif est de passer d’une colonne semi-ouverte à une colonne ouverte !

 

Les Noirs résistent

Trait aux Blancs

Les Noirs viennent de jouer …a6

4.a4 !

Relativement évident, il faut continuer l’idée taper sur c6 !

Position après 4…h6

Ici nous avons deux écoles

La méthode directe

5.b5 axb5 6.axb5 cxb5 7.Tc5

La variante fonctionnaire

5.Tb1…et jouer 6.b5 axb5 7.axb5 cxb5 8.Txb5

 

Liquider la faiblesse

Tout joueur victime d’une faiblesse cherchera et doit liquider sa faiblesse, c’est-à-dire faire disparaitre sa faiblesse. Il existe différentes méthodes pour « liquider sa faiblesse ». Dans le cas qui nous intéresse ici, les Noirs veulent échanger leur pion c7 contre un pion qui serait en b5 ou d5, en jouant …c6 ou en d4 ou b4 en jouant c5 ! En cas de succès, la colonne « c » passerait d’un statut de colonne semi fermée (le pion c7 est une cible) pour les Noirs à une colonne ouverte où les deux camps installeraient une tour pour un statu quo des plus triste. (Egalisation sur la Colonne).

Trait aux Noirs

Le pion c7 est faible

 

Trait aux Noirs

Les Noirs ont joué le bon coup …c6, et ce dernier est protégé par d7 et b7 !

Position après d5xc6 et …d7xc6

c6 n’est plus un problème car protégé par b7.

→ Il est à noter que dans le diagramme ci-dessus les Blancs ont deux options.

 

Option 1 : S’emparer de la colonne « d » en jouant Tfd1 (la Tour « c » pouvant être utile en c1 mais les Noirs ne manqueraient pas de jouer Tad8 (la Tf8 devant certainement aller en e8) avec égalisation sur la colonne « d ».

Option 2 : Continuer sur la colonne « c » en jouant b4/b5.

 

→ Alors autant jouer sur les deux colonnes « c » et « d » !

 

Fixer la faiblesse

Dans la position ci-dessus, nous avons un exemple typique de la procédure à suivre quant à l’exploitation d’une colonne semi ouverte (classique dans l’anglaise…voir chapitre plus loin).

Les Blancs se sont emparés de la colonne « c » et c’est ce qu’il faut faire par 1. Tac1 visant ainsi le pion c7. Les Blancs vont doubler voire tripler les pièces lourdes et à terme prendre c7 et rentrer sur la 7è signe de victoire.

 

Tout joueur ayant cette faiblesse (en c7 ici, car cible des Blancs) devra si possible « liquider » sa faiblesse à savoir échanger son pion c7 contre un pion blanc et passer d’une colonne semi fermée à une colonne ouverte et donc la situation sera régulée car les deux camps pourront y instaurer un statu quo en y installant chacun une tour (ou deux).

 

Le camp qui attaque, en l’occurrence les Blancs ici aura à cœur de « fixer » la faiblesse (c7 ici), ce qui est le cas dans le diagramme ci-dessus. Fixer une faiblesse c’est empêcher d’échanger cette faiblesse. En effet, les Blancs ne contrôlent pas moins de 4 fois la case c6 (Case de liquidation). Les contrôles sont b5, d5, la Tc1, le Fg2 (eh oui, on ne dirait pas mais c’est le cas…merci les hypermodernes) ! Un fou très intelligent et fort sur le plan positionnel car il contribue à la fixation du pion c7.

 

Dans la pratique il y deux cas fondamentaux :

 

  • Soit les Blancs capturent c7 et s’emparent le plus souvent de la 7è (on passe d’une colonne semi-ouverte à une colonne ouverte aux mains des Blancs.
  • Soit les Noirs perdent ailleurs car toutes leurs forces sont recroquevillées à la défense de c7.

 

Exemples

 

Greenfeld,Alon (2560) – Tseitlin,Mark D (2545)

Beersheba, 1996

1.c4 e5 2.Cc3 Cf6 3.Cf3 Cc6 4.a3 g6 5.g3 Fg7 6.Fg2 0–0 7.0–0 d6 8.d3 h6 9.Fd2 Fe6 10.b4 Dd7 11.b5 Cd4 12.Cxd4 exd4

 

Trait aux Blancs

13.Cd5

 

Dans l’anglaise un grand classique joué les yeux fermés, les Blancs ont soit un Cd5 très fort soit une colonne « c » semi-ouverte comme dans la partie.

 

13.Cd5 Cxd5 ?! 14.cxd5

 

Position après 14.cxd5

 

Voilà la colonne « c » est aux Blancs

14…Fh3 15.Fxh3!? permet aux Blancs de prendre l’initiative  Dxh3 16.Tc1 ! Tac8

Trait aux Blancs

17.e3!

Le pion e2 aurait été à terme une cible pour les Blancs. Ce coup a pour intérêt aussi d’activer la dame blanche comme on le verra dans la partie, notamment dans la défense du roi blanc par 19.Df3

 

17…dxe3 18.fxe3 h5 (avec la menace 19…h4) 19.Df3 Joli, active la Dame et renforce le contrôle de c6 ce qui renforce la fixation du pion c7 (qui ne peut pas s’échanger en c6) Dd7 20.a4 f5 21.Tc4 Tf7 22.Tfc1 Bon, classique Te8 Les Noirs lâchent c7 afin d’activer leurs pièces (les positions passives perdent à terme) 23.Df4 Te5?

Trait aux Blancs

24.Fc3

 

24.Fc3 [24.Txc7 fonctionne aussi]  Txd5 25.Fxg7 Rxg7 26.Txc7 Dxc7 27.Txc7 Txc7 28.d4 ! La tour en d5 n’a plus de case Te7 29.Df3 Te4 30.De2 Rf6 31.Dg2 Re6 32.Rf2 g5 33.Rf3 h4 34.Dc2 g4+ 35.Rf2 f4 36.gxf4 g3+ 37.hxg3 hxg3+ 38.Rxg3 [38.Rf3 supérieur] Txe3+ 39.Rf2 1–0

 

Sassi,Pekka – Terasti,Pasi

Oulu, 1997

Trait aux Blancs

25.Cd5

 

25…Fxd5 26.Fxd5 Ta8 27.Db5 Tab8 28.Db6 fixant la faiblesse. 28…Rh8 29.Tb5 Tec8 30.f3 Cd6 31.Tb2 Dc7 32.Dxc7 Txc7 33.Fa5 [33.Tb6+- b7 va tomber et le pion a3 va devenir fort, sans compter la pénétration des pièces blanches sur l’aile dame.] 33…Tcc8 34.Fb6 e4 35.Tb3 exd3 36.exd3 Fd4+ 1–0

 

Becker,Michael – Hoehmann,Ulla

Bad Zwesten, 1998

1.c4 e5 2.Cc3 Cf6 3.Cf3 Cc6 4.g3 g6 5.Fg2 Fg7 6.0–0 0–0 7.a3 d6 8.d3 Fg4 9.Tb1 Tb8 10.b4 Dd7 11.Fd2 Fh3 12.b5 Les Blancs gagnent de l’espace avec un premier contrôle de c6, case souvent clé dans l’anglaise. 12…Ce7 13.Da4 Fxg2 14.Rxg2 b6 La case c6 devient faible ! 15.e4 Enterrant le Fg7 et renforce le contrôle de d5. 15…a5

 

Trait aux Blancs

16.Cd5

 

[16.bxa6] 16…Cexd5 17.cxd5 Dd8

 

Trait aux Blancs

 18.Fg5!

 

Pour prendre le Cf6 qui pourrait gêner les Blancs dans leur pression sur l’aile dame, notamment la case c6 blanche où le cavalier blanc pourra triompher. Les Noirs vont rester avec leur mauvais fou. 18…Dd7 19.Fxf6 Fxf6 20.Dc4 Fd8 21.Tfc1 f5 Les Noirs ont une nouvelle case faible en e6. 22.Dc2 f4

 

Trait aux Blancs

 23.d4!

 

Les Blancs veulent activer leur cavalier (et liquident leur pion « d » doublé au passage) qui vise les cases faibles e6 et c6. Le cavalier va triompher sur les cases blanches 23…exd4 24.Cxd4 Le cavalier triomphe avec deux cases fabuleuses en c6 et e6. Les Blancs ont la colonne « c » et deux cases fortes. 24…fxg3 25.hxg3 Df7 26.De2 Df6

 

Trait aux Blancs

c6 ou e6 ?

 

27.Ce6

En e6 les Blancs vont pouvoir renforcer leur pression sur c7, il n’obstrue pas les tours qui vont s’installer sur la colonne « c » 27…Tf7 28.Tc2 en c6 ou c4 est possible. En c2 la tour protège f2, ce qui libère quelque peu la dame blanche. 28…Tb7 29.Tbc1 Td7 30.Tc3 h5 31.Df3 [31.Tf3 Classique les Noirs étant recroquevillés à la défense de c7 les Blancs profitent de ce déséquilibre en jouant sur un autre front.] 31…De7 32.T1c2 De8 33.De3 Rh7 34.Dc1 De7

 

Trait aux Blancs

 35.Tf3 !

La rentrée sur la colonne « f » est imparable

Cette partie est un vrai cas d’école. 1–0

 

Elle illustre bien le cas où l’adversaire recroquevillé à la défense (de c7 ici), craque par ailleurs…

 

Frank,Albert (2047) – Blard,Jerome (1680)

Reunion, 2004

 

1.c4 e5 2.a3 Cf6 3.d3 Cc6 4.Cf3 Fe7 5.Cc3 0–0 6.g3 d6 7.Fg2 h6 8.0–0 Ch7

 

Trait aux Blancs

 9.Cd5

 

9…Fe6 10.b4 Fxd5 11.cxd5 Cb8 12.Dc2 Cg5

 

Trait aux Blancs

 

13.Cxg5

 

Intéressant car active le Fg2 qui renforce le contrôle c6 donc fixe c7 13…Fxg5 14.Fxg5 Cet échange libère la case c1. 14…hxg5 [14…Dxg5 15.Dxc7] 15.Tac1 Ca6 16.Dc4 [16.b5? Cc5 17.d4 exd4 Et la colonne « c » se referme pour longtemps !] 16…Tc8

 

Trait aux Blancs

 

17.d4!

 

17…Te8 Les noirs en jouant ce dernier coup laisse le pion d4 qui empêche Cc5, ainsi les Blancs n’ont plus qu’à conclure. [17…exd4 18.Dxd4 Ta8 19.Fe4+- Le Fe4 règne sur les cases blanches, tandis que les pièces noires sont inactives. Les Blancs pourront continuer sur la colonne « c ».]

 

Trait aux Blancs

18.Fh3! Ta8 19.b5 Cb8 20.Dxc7 exd4 21.Dxb7 1–0

 

A continuer et à finir une fois que l’article du livre cartographie pour le milieu de partie

 

© 2022 Leçons vidéos et Cours d'échecs

Thème par Anders Norén

error: Contenu protégé